Concordance

Bonjour,

Voici la phrase :

J’ai remarqué qu’il construit une belle maison.

Pour ma part, je n’aurais pas mis un présent mais plutôt un imparfait : j’ai remarqué qu’il construisait une belle maison.
C’est quelque chose que l’on voit couramment. Est-ce toléré ?

Merci d’avance.

SandrineDC Amateur éclairé Demandé le 25 juin 2020 dans Conjugaison
Ajouter un commentaire
1 réponse(s)
 

Ici, le verbe de la subordonnée est à l’indicatif  et le verbe de la principale est à un temps passé (PC).

– Si les  deux faits sont considérés comme   simultanés, la sub. se met, en principe,  à l’imparfait ou au passé simple (action brève). Il a certifié qu’il était là  ; il nous salua dès que nous entrâmes. ==> J’ai constaté, ce jour-là, qu’il construisait  une belle maison.

– Si le fait dans la sub. est  « intemporel », le verbe de celle-ci n’est pas soumis à cette règle de concordance.  Mon voisin m’a dit que la terre est ronde. 

– On peut également envisager  la position  sur l’axe temporel par rapport au moment de la parole , et le temps de la sub. est alors fonction du sens.  Elle m’a assuré que vous êtes l’homme de la situation. Elle m’a assuré que vous serez l’homme de la situation. 

– Le présent de l’indicatif  peut se trouver dans une proposition dépendant d’un verbe au passé quand il s’agit d’un fait qui dure encore au moment de la parole. 
Nous disions que vous êtes l’orateur le plus éminent du diocèse (Anatole France).  (Hier), il m’a dit qu’il construit une belle maison.    Comp. avec 2e tiret. 

 

Prince Grand maître Répondu le 25 juin 2020
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.