Complément du nom

Répondu

Bonjour,
J’ai deux choses à demander.

1) Pouvez-vous me dire si cette phrase est bien écrite :
– A cette occasion, une petite rétrospective de toutes ces années de joie, rencontres, naissances, baptêmes, mariages, rigolades, pleurs, tristesse et tant de souvenirs que l’on ne pourra jamais oublier.

J’ai décidé de laisser « joie et tristesse » au singulier car on dit bien « de la joie et de la tristesse ». Il aurait été fautif de les écrire au pluriel me semble-t-il.
Qu’en pensez-vous ?

2) Accord du complément du nom
J’ai demandé à l’Academie française comment préfère-t-elle l’accord du complément du nom. Par exemple :
– Des corps de métier (un corps par métier)
– Des corps d’homme et de femme (un corps par homme et par femme)
– Des débuts de semaine (un début par semaine) etc.
Elle préfère l’idée de générique quand le nom ne se trouve qu’une fois dans son complément. Sauf quand l’idée de pluralité s’impose. Exemples :
– Des bouts de ficelles (plusieurs bouts par ficelles)
– Des boucles d’oreilles (il peut y avoir plusieurs boucles par oreille)
– Des actes de procédures (généralement plusieurs actes par procédure)
– Des prises de vues ou de vue
« vues » au sens de « photographies » et « vue » au sens de « vision »
Etc.
J’aimerais savoir ce que pensent les experts de ce site de cette suggestion et qu’appliquent-ils comme accords dans ce genre de phrases.

Merci et meilleurs vœux à tous ! 🙂

Cyril17 Grand maître Demandé le 1 janvier 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Des années de joie et de tristesse. C’est vrai que l’on peut laisser au singulier car il s’agit de la joie et de la tristesse.
Du coup, j’ai tendance à les rapprocher pour transmettre cette idée de sentiment en général.
La suite de votre énumération peut être synthétisée ou ordonnée et notamment naissances et baptêmes qui se rapportent à un même événement. Sauf si vous souhaitez insister sur les cérémonies et là vous pouvez rapprocher baptêmes et mariages (fêtes). Ce ne sont que des suggestions mais vous êtes libre de votre prose.

joelle Grand maître Répondu le 1 janvier 2018

En premier lieu, vous devez absolument accentuer votre A, contrairement à ce que l’on a longtemps pensé (à cause des imprimeurs que cela enquiquinait), c’est une faute d’orthographe :
« À cette occasion » (alt gr + 7, + A maj)

D’autre part, ce qui me gêne un peu dans votre phrase, c’est qu’il me semble qu’il manque un verbe.
Par exemple :
« À cette occasion, nous avons réalisé / nous vous proposons une petite rétrospective »

On peut aussi écrire « ces années de joies« ,  car on peut vivre « des joies ».

Enfin, « souvenirs qu’on ne pourra jamais oublier » n’est pas correct. On ne peut pas se souvenir de souvenirs, ni les oublier.
On se souvient d’événements que l’on n’oubliera jamais. On a des souvenirs (ou le souvenir) d’une époque, d’un événement.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 1 janvier 2018

Pour obtenir la lettre À, on maintient le touche ALT enfoncée et sur le clavier numérique on tape 183.
ALT 183

le 1 janvier 2018.

Pour ce qui est de votre seconde question, en ce qui me concerne, L’Académie est LE référent suprême.

C’est pourquoi je suis un peu surprise à propos de certaines tournures :
« Les corps d’un homme et d’une femme. » Ici, puisqu’ils ne sont que deux, et un de chaque sexe, le singulier se justifie.
« Des corps d’hommes et de femmes allongés sur une plage« . Ici, puisqu’il y a plusieurs hommes et plusieurs femmes, je ne vois pas comment justifier le singulier.

« Des prises de vues« . Il s’agit de l’action de prendre des clichés, des photos. Le pluriel s’impose, car on prend plus d’une photo, lors d’une séance de prise de vues.
Je ne vois pas ce que « prise de vision » pourrait bien signifier, en tout cas, alors que j’ai travaillé pendant 25 ans dans l’audiovisuel, je n’en ai jamais entendu parler.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 1 janvier 2018

Je vous remercie pour votre réponse.
Concernant « des corps d’homme et de femme », le singulier ne me choque pas plus que de dire « des corps de métier » sans « s ». Car il s’agit bien d’un élément à chaque fois par personne.
En revanche, quand le complément est lui-même accompagné d’un qualificatif, le pluriel tend à s’imposer comme le dit également la BDL.
– Des mères de famille
– Des mères de familles monoparentales
De même si l’on dit :
– Des corps d’homme sont utilisés pour des recherches.
– Des corps d’hommes morts
Ensuite l’académicien m’a dit que c’était la préférence de l’Academie mais que les autres formes ne pouvaient être considérées comme fautives car l’accord du complément du nom relève plus d’un sentiment de la langue que d’une règle absolue.

le 1 janvier 2018.

Pour votre second point, j’avoue ne pas comprendre vos explications- celle de l’académie me paraît claire.
En effet, vous avez questionné sur l’accord du complément du nom et ensuite vous évoquez « plusieurs » actes…
Un acte ou des actes, voilà qui ne pose pas de problème puisque cela dépend du nombre d’actes, en revanche le nom procédure est au singulier pour évoquer la procédure en général. Donc, il peut y avoir plusieurs actes, mais concernant la procédure en général.
Des bouts de ficelle = la ficelle, de toute façon il y a deux bouts sur une ficelle puisque le bout signifie l’extrémité et non le morceau…
Des prises de vue = plusieurs prises, mais une vue à chaque fois d’où la logique de l’Académie…

joelle Grand maître Répondu le 1 janvier 2018

Pouvez-vous nous envoyer le lien vers vos échanges avec l’académicien, au sujet des compléments de noms ? Cela m’intéresse beaucoup !

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 2 janvier 2018

Bonsoir,
Je suis désolé de répondre seulement maintenant, je viens à peine de voir votre demande.
Je vous enverrai volontiers nos échanges, mais comment faire ? Car les échanges ont eu lieu par mails

le 19 janvier 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.