Comparatif dictionnaires

Bonjour,
Ceci n’est pas une question d’orthographe à proprement parler, mais j’espère qu’elle convient quand-même.
Voilà : l’école me demande d’acheter un dictionnaire à mon fils et malheureusement pour l’instant je n’arrive pas à les feuilleter car ils sont filmés.
Mon fils avait un hachette junior (demandé par l’école édition 2015).
Je vois dedans que c’est oignon qui est mis en avant (ancienne orthographe), mais évènement (nouvelle orthographe), sans que le dictionnaire ne précise laquelle est l’ancienne et laquelle est la nouvelle. Je trouve ça plutôt perturbant.
C’est à peu près pareil pour le nouveau petit Robert 2018.

Ma question : est-ce aussi le cas dans le nouveau Hachette illustré 2018 ? Le petit Larousse illustré 2018 ? Et sinon comment est-ce ?

Merci de vos retours. 🙂

SWANINI Débutant Demandé le 30 juillet 2017 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

1 réponse(s)
 

Les recommandations de l’Académie datant de 1990 devaient s’imposer à tous les rédacteurs et éditeurs de manuels et de dictionnaires. Dans les faits, il a fallu attendre 2015 pour que tous soient enfin d’accord pour généraliser l’insertion de la seconde graphie. Cela n’est pourtant pas nouveau car il y avait déjà des centaines de mots avec plusieurs graphies acceptées.

La plupart du temps, la recherche d’un terme ne pose pas problème car la variante intervient tard dans l’ordre alphabétique (nénu-phar ou nénu-far) ou ne joue pas sur le classement (accentuation ou trait d’union) et les deux graphies coexistent dans la définition.
Lorsque la différence porte sur une lettre du début (première, deuxième ou troisième lettre), la norme devrait être d’avoir un renvoi d’une graphie sur l’autre. Par exemple ognon : voir oignon  ou l’inverse.  Dans les faits, il y a vraiment très peu de mots dans ce cas. C’est tout au plus quelques unités : à part ognon/oignon très emblématique, notons sconse/skunks, guilde/ghilde, exéma/eczéma.

Je ne connais pas les différentes éditions disponibles pour la rentrée de cette année, mais il doit y avoir une certaine cacophonie entre les choix faits par les éditeurs et sur le mot mis comme référence. Mais à la fin, cela n’a pas beaucoup de conséquences pour la vie courante… Vous pouvez choisir l’esprit tranquille ou parlez-en avec votre libraire : il est là pour cela, ce que ne fait pas un supermarché.

Chambaron Grand maître Répondu le 30 juillet 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.