Comment savoir quand accorder avec les verbes pronominaux ?

Je ne sais jamais comment je dois conjuguer lorsque je rencontre des verbes pronominaux (ex : ils se sont ris de moi/ils se sont ri de moi ?)

AB85 Débutant Demandé le 17 janvier 2015 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

1 réponse(s)
 

Se rire est un verbe transitif indirect (suivi d’une préposition) qui n’est qu’occasionnellement pronominal : le pronom « se » ne peut s’analyser comme le COD ==> ils se sont ri de moi

Vous devez distinguer  :

1- les essentiellement pronominaux ( http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2941)  et les verbes pronominaux de sens passif (http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2957) (les PP) = accord avec le sujet
(comme les participes employés avec l’auxiliaire être)
elles se sont enfuies, évanouies, …/ les tomates se sont vendues cher, les trains se sont vidés…

2- les verbes pronominaux de sens réfléchi (http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2954)et de sens réciproque (http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2955)  (les RR) = accord avec le COD si placé avant 
(comme les participes employés avec l’auxiliaire avoir)
je me suis lavée (COD = me placé avant) mais je me suis lavé les mains (COD = mains placé après)
ils se sont dit des horreurs (COD = horreurs placé après)
Les verbes transitifs indirects et les verbes intransitifs n’ont pas de COD : ils se sont parlé, téléphoné, menti, … Les saisons se sont succédé, ils se sont marché sur les pieds…ils se sont plu, déplu, etc.

Il existe :
– des exceptions (s’arroger »s’arroger »,  essentiellement pronominal, dont le participe passé s’accorde avec le C.O.D. seulement quand ce dernier est placé avant le verbe :

==>Des droits importants que le gardien s’est arrogés. (Le gardien s’est arrogé quoi ? > des droits > placé avant le verbe > accord au masculin pluriel) – Mais on écrira : Le gardien s’est arrogé des droits importants.

– et des cas d’invariabilité : après faire et laisser suivis d’un infinitif
==> je me suis laissé convaincre
==> je me suis fait gronder ou fait faire une robe

joelle Grand maître Répondu le 17 janvier 2015

Que dire après ?…

le 18 janvier 2015.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.