Comment rédiger les siglaisons ?

Répondu

Bonjour à tous,

Je me pose souvent la question de la siglaison.
Prenons pour exemple la siglaison des statuts juridiques des sociétés.

L’on rencontre fréquemment les SARL, mais quelle convention régit sa rédaction ? Y a-t-il une charte universelle ?
Faut-il y inclure les points (S.A.R.L.) ? Faut-il même y conserver les espaces (S. A. R. L.) ?

La siglaison sans ponctuation de sigles courts se pose aussi ; écrire SA suffit-il réellement, sans semer un doute sémantique ?

Mebius Débutant Demandé le 24 janvier 2015 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Les sigles sont des abréviations qui sont constituées par une succession d’initiales et traitées comme des mots. Ils servent généralement à désigner des sociétés, des partis, des organismes, des pays, des réalités scientifiques dont la dénomination est longue, voire trop longue. Le sigle équivaut alors à un nom propre.
Le point abréviatif n’est plus obligatoire dans les sigles : il est directeur de recherche au C.N.R.S., l’ingénieur du CNRS commenta ses travaux.
Lorsqu’il s’agit d’acronymes qui ne sont pas composés seulement d’initiales, les points sont exclus : on peut écrire radar (ou RADAR), mais non RA. DAR ni, a fortiori, R. A. D. A. R. (Radio Detection And Ranging).
Dans les sigles dont les éléments sont séparés par des points, les dictionnaires laissent généralement une espace après les points : S. A. R. L. (Le Robert).
Certains sigles font partie du langage courant ou du langage commercial courant,  c’est ainsi que l’on rencontrera le plus souvent SARL, SA, etc.
• Dans le cas de la société à responsabilité limitée, on peut accepter les trois graphies : S. A. R. L. ; S.A.R.L. ; SARL.

jean bordes Grand maître Répondu le 25 janvier 2015

N’excluons pas totalement ces braves points, mais franchement, quitte à arbitrer, il vaut mieux promouvoir une graphie plus simple.

Dans le cas spécifique de RADAR, le mot est totalement lexicalisé et francisé. Plus besoin des capitales : un radar, des radars (on ne peut accorder un sigle ou acronyme en tant que tel ).

le 26 janvier 2015.

Bien sûr que l’on écrit radar et que l’usage l’a consacré, il reste que RADAR est correct.
Je voulais simplement apporter une précision.

[un exemple tout à fait différent, mais dans le même ordre d’idée : le mot Alcootest est une marque déposée, à ce titre il devrait prendre un majuscule, pourtant, l’usage a consacré la minuscule, les deux sont alors admis)

le 31 janvier 2015.

Ainsi que le préconise l’Imprimerie nationale, je préfère  la suppression de tout point dans tous les sigles et acronymes lorsque la confusion n’est pas possible (souvent pour plus de 2 lettres). Il existe des écoles différentes (cf. La majuscule, c’est capital !  de J.-P. Colignon), mais la lourdeur et la complexité d’utilisation des points n’apportent rien à la clarté du discours.

En gros, il est donc bienvenu d’écrire ces « mots » :
– Uniquement en capitales
– Sans accentuation (mais les suisses écrivent volontiers SàRL)
– Sans accord

Si le sigle est rare, on sera bien inspiré de rappeler sa signification la première fois.

Chambaron Grand maître Répondu le 25 janvier 2015

La tendance est donc à la tolérance… Merci !

Mebius Débutant Répondu le 25 janvier 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.