Comment faut-il prononcer?

Répondu

Bonsoir,

J’aurais voulu savoir comment je dois prononcer correctement les mots suivants :

  • sceller et celer => je vois une légère différence dans la phonétique du PR mais ça se complique quand on les conjugue.
  • quand nous étudiions => faut-il « accentuer » la prononciation des 2 « i »?  On me l’a reproché lors d’une lecture de dictée.  D’autres, par contre, m’ont répondu, qu’il ne le fallait pas nécessairement.  Dès lors, quid?
  • Passé simple & imparfait : la prononciation belge et française diffèrent. Normal?

Merci d’avoir votre point de vue ou une règle de grammaire s’il en existe une?

Bonne soirée à tous & toutes,  Anne.

Anne Membre actif Demandé le 5 février 2015 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

1. Différence de prononciation entre celer et sceller

C’est une intéressante question que vous posez là. Deux cas sont à distinguer dans la différenciation de ces verbes : le premier, évident, entre l’imparfait de sceller et celui de celer, le second, plus subtil, entre leurs présents respectifs. Je vais utiliser le mode indicatif, le reste devrait plus ou moins couler de source.

Dans le cas du verbe sceller l’imparfait de l’indicatif se prononce comme une selle de cheval (je « selle + ais », tu « selle + ais », nous « selle + ions »). Pour celer, le « e » reste un bon vieux « e » (je « se + lais », tu « se + lais », nous « se + lions »). Dans l’alphabet linguistique, cela se traduit par /ɛ/ pour « je scellais » et /ə/ pour « je celais ». C’est le premier cas, facile, qui s’applique quand celer ne prend pas l’accent grave.

Le deuxième cas, plus délicat, s’applique quand on écrit « celer » avec l’accent grave (je cèle, par exemple). Alors, dans le cas du verbe sceller, le présent de l’indicatif se prononce toujours comme une selle de cheval (je « selle », tu « selle », nous « selle + on »). Pour celer, le phonème est plus long, il faut un peu traîner dessus (la différence est similaire à celle entre « mettre » et « maître »). Dans l’alphabet linguistique, cela se traduit par /ɛ/ pour « je scelle » et /ɛː/ pour « je cèle ». On m’informe que le français parisien tend vers une perte de cette distinction, ce qui est fort triste et un peu crétin.

2. Prononciation d’étudiions vs étudions

Ici encore, la nuance est subtile, mais finalement relativement simple. Dans le cas de l’indicatif présent, on va prononcer /e.ty.djɔ̃/ (le i est prononcé comme dans « mien ») alors que pour l’imparfait, c’est /e.ty.di.jɔ̃/ (plus ou moins : « étu-di-yon »). [Note : en effet, comme le mentionne ce cher Vlavv, on peut détacher clairement les lettres, mais au mieux c’est pédant, au pire c’est infantilisant pour l’interlocuteur.]

3. Belgique vs France

À ma connaissance, pour peu que l’on fasse abstraction des accents régionaux (si l’on s’engage sur cette voie, nous ne sommes pas sortis de l’auberge), il n’existe pas de différence fondamentale entre la façon de prononcer et distinguer l’imparfait et le passé simple d’un côté ou de l’autre de la frontière. Il faudrait, Anne, donner quelques exemples des choses qui semblent vous chiffonner.

Karl Érudit Répondu le 6 février 2015

Vous pouvez recourir au CNTRL morphologie et au Larousse en ligne . Ce dernier  donne la prononciation  avec un son.
http://www.cnrtl.fr/morphologie/sceller

Sceller : je prononce comme « mêler » en insistant un peu sur le « l ».

Bien sûr, avec la conjugaison, l’orthographe et la prononciation changent.
Celer (se.lé) mais je cèle. (sè)

Quant à la prononciation des « ii », elle s’entend sans exagération de même que la différence entre le futur et le conditionnel à la première personne :
je ferai (é) – je ferais( è)

Il existe un petit livre de Larousse qui s’intitule « on écrit-on prononce ».

joelle Grand maître Répondu le 5 février 2015

Bonjour,

1. sceller et celer
celer se prononcer normalement [səle], mais on entend couramment [sele] ; sceller se prononce [sele] ou [sɛle] (sources : Petit et Grand Robert, TLF).

(Rappel : dans l’alphabet phonétique international, [e] est le e fermé de blé, [ɛ] est le e ouvert de lait, [ə] est le e caduc de premier.)

Sur les formes conjuguées, voici des captures d’écran du dictionnaire de conjugaison d’Antidote : celer / sceller.

2. subjonctif présent
Je cite Grevisse (§801) : Sur la prononciation des formes comme croyions, les orthoépistes sont assez divisés : Grammont, par ex. (Traité de prononc., p. 90), considérait le redoublement du yod comme “ artificiel et pédant ”. Ce redoublement paraît pourtant fort répandu (cf.Martinet, Prononc. du fr. contemp., pp. 165-166), et il a l’avantage de distinguer croyons et croyions (ce qui est surtout précieux lorsque celui-ci est l’indicatif imparfait).

(Note : le yod fait référence au son [j], souvent transcrit en ll ou y, comme dans yeux.)

3. passé simple et imparfait
Je ne connais pas la prononciation belge. En français, il est préférable de prononcer [e] le -ai du passé simple et du futur simple, pour le distinguer du [ɛ] de l’imparfait et du conditionnel présent. Du moins, c’est la théorie… en ce qui me concerne, j’ai l’impression de toujours entendre (et prononcer) [ɛ]. 😉

Vlavv Maître Répondu le 6 février 2015

Merci beaucoup Joëlle pour les références données pour le CNTRL et le Petit Larousse (je ne les connaissais pas).

Par contre, j’ai un peu « surfé » sur le site de Larousse pour trouver le petit livre « On écrit-On prononce » mais je ne le « vois » pas.
Auriez-vous la gentillesse de bien vouloir me transmettre les coordonnées complètes de celui-ci.  A moins que j’aie mal cherché 😉

Excellent WE, bien à vous, Anne

PS : comme d’habitude, merci à tous les 3 pour vos réponses qui me conviennent toutes et viennent s’enrichir l’une l’autre !

Anne Membre actif Répondu le 14 février 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.