Comment cela se faisait-il que nous n’eussions pas été conquises ?

Bonjour,
Cette phrase (« Comment cela se faisait-il que nous n’eussions pas été conquises ? ») est-elle correcte ?
Le second verbe est-il bien la conjugaison du verbe « conquérir » à la première personne du pluriel du plus-que-parfait du subjonctif au féminin avec une négation à la voix passive ?
Merci !

francais Grand maître Demandé le 27 mai 2021 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,

Oui.

« que nous n’eussions pas été été conquises » = subjonctif plus-que-parfait du verbe conquérir. Voix passive.  Forme négative.  1re pers. du pluriel. « Conquises » : PP au féminin pluriel.

Prince Grand maître Répondu le 27 mai 2021

Il est vrai que  l’imparfait et le plus-que-parfait du subj. ont à peu près disparu de la langue parlée et sont même fortement concurrencés dans l’écrit…

Toutefois, comme je l’ai déjà raconté, une association et un bar (Le bar de l’imparfait du subjonctif) ont essayé de sauver ces deux temps ( imp. et PQP du subjonctif.).

le 27 mai 2021.

La voix passive n’est pas un temps, mais une façon d’introduire un participe passé comme on introduit un adjectif. Ne tenez donc aucun compte du participe passé final pour déterminer le temps du verbe, qui dans une tournure passive est par nature un verbe d’état, ici le verbe « être ».
— Comment cela se fait-il que nous ayons été contentes/arrêtées ?
— Comment cela se faisait-il que nous eussions été contentes/arrêtées ?
Vous avez parfaitement noté que, dans le cas où il faut utiliser un subjonctif (comment se fait-il que), le subjonctif passé exprimant l’antériorité dans le présent devient dans une phrase au passé un subjonctif plus-que-parfait exprimant l’antériorité dans le passé.
Vous avez bien analysé les modes et les temps du verbe « être » (ayons été = subjonctif passé ; eussions été = subjonctif plus-que-parfait), mais non pas du verbe « conquérir ». Le verbe « conquérir » n’est en effet pas conjugué dans votre phrase. Il n’apparaît que comme participe passé, au même titre qu’un adjectif.

Dans un second temps, vous devez noter ceci :
Certains verbes, conjugués à un temps composé à la voix passive peuvent exprimer un processus ; mais le participe passé avec un verbe d’état peut exprimer un résultat :
— Nous avions été conquises / nous étions donc conquises. Ces deux phrases expriment finalement la même chose.
— Comment cela se faisait-il que nous n’eussions pas été conquises ? / Comment cela se faisait-il que nous ne fussions pas conquises ? Ces deux phrases expriment plus ou moins la même chose.

Si votre question consiste en pratique à choisir entre « eussions été conquises » (subjonctif- plus-que-parfait suivi d’un participe passé à la voix passive) et « fussions conquises » (subjonctif imparfait suivi d’un participe passé à valeur adjectivale à la voix active), alors vous pouvez effectivement choisir entre le processus de la conquête à la voix passive, ou son résultat à la voix active.

Merou Maître Répondu le 27 mai 2021

Comment cela se faisait-il que nous n’eussions pas été conquises ?
Le second verbe est bien la conjugaison du verbe « conquérir » à la première personne du pluriel du plus-que-parfait du subjonctif au féminin avec une négation à la voix passive.
J’aurais mis le passé : Comment cela se faisait-il que nous n’ayons pas été conquises ?
Le plus-que-parfait du subjonctif est un temps surtout employé en littérature à la troisième personne du singulier et c’est là sa principale difficulté. Il permet d’exprimer une action incertaine en principe réalisée au moment où on parle. Je ne pensais pas qu’il eût terminé à temps.
Dans l’usage moderne (et particulièrement à l’oral), on le remplace par le subjonctif passé (quoiqu’il subsiste parfois dans certains usages littéraires).
Exemples :

  • La phrase « Je veux que tu lui aies dit bonjour avant de prendre ton repas. » devient au passé « Je voulais que tu lui eusses dit bonjour avant de prendre ton repas. ».
  • La phrase « Il est absolument indispensable qu’il ait vendu toutes ses radios avant qu’il puisse revenir en France. » devient au passé « Il était absolument indispensable qu’il eût vendu toutes ses radios avant qu’il pût revenir en France. ».
joelle Grand maître Répondu le 27 mai 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.