comme. Adverbe outil comparatif

Bonjour,

Dans cette phrase :  » Cela démontre sans doute non seulement le bon air…où comme je l’ai déjà dit ailleurs… ».
Pouvez-vous me dire quelle est la classe grammaticale de « comme ». C’est un adverbe mais qui n’est pas un outil comparatif il me semble. Dans ce cas là comment le définir ?

Merci pour vos réponses
Bonne journée
Jaima

Jaima Amateur éclairé Demandé le 2 novembre 2021 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

dans votre phrase, j’ai l’impression que « comme » introduit une subordonnée circonstancielle de comparaison, à l’instar de « ainsi que ».
donc regardez sur le cnrtl mais « comme » n’est pas uniquement adverbe, il peut être autre chose, je vous cherche le lien.

joelle Grand maître Répondu le 2 novembre 2021

Voici l’article de l’Académie
comme | Dictionnaire de l’Académie française | 9e édition
Mais « comme » pose un problème et même l’Académie n’éclaircit pas les choses quand on lit qu’il peut être Mot de comparaison et d’introduction.

Comme peut être en effet assimilable à une préposition : il parle pour mon ami, à mon ami, avec mon ami,  de mon ami,  comme mon ami ….
dans ce cas il introduit un nom

Je complète et modifie légèrement la phrase donnée à des fins d’analyse :
Cela montre sans doute non seulement un espace sain où, comme je l’ai déjà dit ailleurs, la personne peut se détendre.

Cela montre sans doute non seulement un espace sain : proposition principale
où  la personne peut se détendre : proposition subordonnée relative ((introduite par le pronom relatif « où »)
comme je l’ai déjà dit ailleurs : proposition subordonnée conjonctive (introduite par la conjonction de subordination « comme »)

—> dans votre phrase, Joëlle a raison, il s’agit d’une conjonction de subordination

Remarques : démontrer le bon air est une formulation impropre. De plus, le « où » est censé renvoyer à « air » ce qui est impropre également.
—–
D’après le TLF :
Démontrer : enseigner minutieusement en montrant les choses/Fournir la preuve de quelque chose/Domaine de la logique Établir la vérité d’une chose (proposition, affirmation, fait) d’une manière évidente, rigoureuse, par des faits ou par le raisonnement.
_____

Tara Grand maître Répondu le 2 novembre 2021

Merci beaucoup Joëlle et Tara pour vos réponses.
La phrase exacte est celle-ci :

 » Cela démontre  sans doute non seulement le bon air et la bonne température de leur pays, où, comme je l’ai déjà dit d’ailleurs, il n’y a ni gelées ni grands froids et où les bois, les herbes et les champs sont toujours verdoyants.  » C’est une phrase extraite d' »Histoire d’un voyage fait en la terre du Brésil » de Jean de Léry publié en 1578. D’où cette tournure un peu désuète.

Donc si je suis votre raisonnement, « comme » est ici une conjonction de subordination de manière ou temporelle mais pas de comparaison. C’est bien ça ?

Merci pour votre aide
Jaima

Jaima Amateur éclairé Répondu le 2 novembre 2021

Le sens est : je dis qu’ il n’y a ni gelées ni grands froids et où les bois, les herbes et les champs sont toujours verdoyants comme je l’ai d’ailleurs déjà dit  (de la même façon que je l’ai d’ailleurs déjà dit) : —> il y a donc bien une notion de comparaison (entre les deux formulation, l’antérieure et la présente).
Il ne s’agit pas d’une proposition subordonnée conjonctive complément circonstancielle de temps, non.

le 2 novembre 2021.

Merci beaucoup.
Bonne journée
Jaima

Jaima Amateur éclairé Répondu le 3 novembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.