Combien (comme) / Accords

Répondu

Bonjour,

Je rencontre des hésitations sur les points suivants :

1. Dans ces divers exemples, peut-on utiliser indifféremment « combien » et « comme » ?
Vu d’ici, combien (comme ?) cet examen m’apparaît facile !
Combien (comme ?) ce légume a une saveur particulière !
Combien (comme ?) ces nouvelles sont de peu d’importance par rapport à ce drame !
On ne s’imagine pas combien (comme ?) l’espoir d’avoir de ses nouvelles me réjouit.
Il me dit combien (comme ?) il est fier de moi et combien (comme ?) ma réussite est fulgurante.

2. Besoin d’une confirmation du non-accord du verbe « passer » :
En trois jours, c’est la matinée la plus intense que j’ai passé avec elle.
Les semaines que j’ai passé ici m’ont permis de mieux pratiquer la langue.

3. Majuscule à « français ». Pluriel ou non pour …  sur … ?
Nous, Français (français ?), nous avons posé question(s ?) sur question(s ?) au sujet de ces milliers de livres rangés tranche(s ?) sur tranche(s ?).

Merci d’avance pour vos réponses.

Marisa Grand maître Demandé le 25 février 2022 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour Marisa,

1. Combien / Comme / Comment

Par Marc81 dans Construction le 

On sous-estime l’inventivité de nos adolescents en matière d’adverbe exclamatif, nouvel objet de leurs prédilections.

Nous avions déjà le choix entre le raffiné Combien je le regrette !, le courtois Comme je suis confus !, le classique Que je suis désolé !, le familier Ce que j’suis bête ! et le trivial Qu’est-ce que j’en ai à faire ?

Voici éclore le délicieusement fleuri Comment tu me fais ch… !, assorti de sa non moins subtile variante Comment que tu me les c… !

La jeunesse de notre pays (les générations qui l’ont précédée, aussi) serait bien inspirée d’ouvrir une grammaire et de retenir que, dans une tournure exclamative, c’est l’adverbe comme qui marque le degré, l’intensité, voire la manièreComme tu es grand ! Comme il me parle ! Comme j’aimerais te croire ! Comme je suis désolé !

Dans l’interrogation indirecte, comme s’emploie parfois au lieu de comment ou de combien (Il ne sait pas comme je l’aime ou combien je l’aime : expression de l’intensité), mais on privilégie généralement comment pour exprimer la manière et combien pour exprimer la quantité : Je me demande comment il a réussi. Je ne sais pas combien de personnes viendront.

Remarque : Article inspiré de celui de Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe,  consacré au même sujet [sur son blog(ue) A la fortune du mot] et de sa malice coutumière.

2.. … la matinée que j’ai passée…                    … les semaines que j’ai passées…

3.  Français…   question sur question….  Tranche sur tranche…

Prince Grand maître Répondu le 25 février 2022

Merci Prince pour vos réponses.
Donc, pour le 1. Il faut utiliser exclusivement « comme » dans le cas d’une phrase exclamative, et, dans une interrogation indirecte, on peut opter pour « comme » et « comment ».
Pour le point 2., je croyais qu’avec le participe passé des verbes exprimant la mesure, la quantité, la durée, il y avait invariabilité. Ex. Les deux années qu’il a vécu ici l’ont aidé (exemple de la BDL). Sur une grammaire Internet, il est indiqué, dans mon exemple (les semaines que j’ai passé ici), que le pronom relatif « que » peut remplacer un CC (complément circonstanciel).  Les semaines étant un CCtemps et non un COD, il n’y aurait alors pas d’accord dans ce cas-là. Je me pose donc encore des questions à ce sujet…

Marisa Grand maître Répondu le 25 février 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.