COD avant passé composé avec auxiliaire avoir

Bonjour,

pourriez-vous m’éclairer sur cette phrase?

« Quelles difficultés ont rencontrées les éleveurs? »

merci et bonne nuit,

MargotdeMontigny Débutant Demandé le 17 août 2022 dans Accords

Pour ne plus vous poser cette question ni tant d'autres,
découvrez les formations en orthographe et en expression du Projet Voltaire :

3 réponse(s)
 

Quelles difficultés ont rencontrées les éleveurs?
Selon la règle du participe passé,  quand le PP est accompagné de l’auxiliaire avoir il s’accorde avec le COD si celui-ci est placé avant, ce qui arrive notamment dans les phrases interrogatives.

C’est bien le cas ici. « Difficultés » est bien COD du verbe.

Pour plus de clarté, si on transforme la phrase pour la rendre déclarative : les éleveurs ont rencontré des difficultés. Cette fois-ci l’accord ne se fait pas puisque le COD se place après le verbe.

Tara Grand maître Répondu le 17 août 2022

Bonjour Tara,

Je connais la règle et pourtant dans ce cas précis l’accord me choque… La tournure de la phrase  ?

le 17 août 2022.

Bonjour,

Pour ma part la phrase interrogative correcte s’écrit :

« Quelles difficultés les éleveurs ont-ils rencontrées ? »

Idem avec un sujet singulier :

« Quelles chaussures Hugo a-t-il mises ? » ou «  »Quelles chaussures a mises Hugo? », cette deuxième phrase est pour le moins inélégante.

Ouatitm Grand maître Répondu le 17 août 2022

Je crois que c’est effectivement la tournure de la phrase qui me dérangeait. J’aurais employé la même tournure que vous. Et de fait, avec celle-ci l’accord me semble logique.

le 17 août 2022.

 »Quelles chaussures a misES Hugo ?  » me choque pour la même raison ». C’était donc bien la tournure qui me gênait.

Cela m’amène une interrogation.
Dans la mesure ou cette tournure n’est pas vraiment correcte, la règle de l’accord COD placé avant,  donc accord, a-t-elle tout de même valeur ? Doit-elle obligatoirement être respectée même dans ce cas précis ?

Je vais certainement faire rire ou heurter mais, nonobstant la tournure nous sommes d’accord,  » quelle robe a mis Jade aujourd’hui ?  » …. ne me choquerait pas. (ou moins qu’avec miSE)

le 17 août 2022.

Elle est pourtant tout aussi bancale.

 

le 17 août 2022.

Je sais que cette tournure de phrase est bancale Ouatim, ma question visait l’accord. Ceci, même, en telle phrase.
J’aurais dû préciser qu’effectivement mon exemple (volontairement bancale) ne pouvait s’inscrire qu’au sein d’une phrase plus complète…j’ai été à l’essentiel de mon interrogation, excusez-moi car effectivement ce n’était pas clair.

Je suis cependant rassurée quant à votre vision de  »…quelle robe a miS Jade aujourd’hui ? »
Comme vous, je n’arrive pas à justifier ici la non-application de la règle (COD avant avoir = accord) mais vraiment…

 »…quelle robe a miSE Jade aujourd’hui ? « …ça, je ne peux pas. Ce même s’il devait en être ainsi.

(je parle bien là de l’accord)

le 17 août 2022.

Peut-être que la réponse à notre incompréhension est tout simplement qu’il ne peut y avoir de règles dans des phrases qui ne devraient tout simplement pas exister (formulées ainsi)… ?

le 17 août 2022.

J’ai corrigé mon commentaire précédent et le reprend ci-dessous mais argumenté.

Je pense qu’à partir du moment où une phrase n’est pas correcte, on ne peut pas aller chercher une quelconque règle qui régirait une de ses parties.

Dans la phrase « Saurais-tu quelle robe a mis(e) Jade aujourd’hui ? », l’accord ne peut pas être analysé car la phrase n’est pas correcte. L’inversion du sujet n’est pas correcte.

Imaginez la phrase : « Saurais-tu quel oiseau a mangé le chat? « .

Aucun problème d’accord du participe possible, mais en revanche savoir qui a mangé qui, si l’on accepte le fait que le sujet puisse être inversé, devient problématique.

« Saurais-tu quelle robe Jade a mise aujourd’hui ? » ou  « Saurais-tu quel oiseau le chat a mangé ?  » et le sujet précède le verbe avec un accord qui  se fait selon la règle avoir + COD.

Petit lien traitant des inversions possibles du sujet :

https://books.openedition.org/pum/10265?lang=fr

le 17 août 2022.

Je vais regarder votre lien.
D’ici là,  je suis ravie car nous en étions tous deux, chacun de notre côté, arrivés à la même conclusion.

J’avais également mis un commentaire rejoignant votre propos (je cite le vôtre)
« Je pense qu’à partir du moment où une phrase n’est pas correcte, on ne peut pas aller chercher une quelconque règle qui régirait une de ses parties.

Le mien était un peu moins affirmatif (et moins riche) mais dans le même cheminement
 » Peut-être que la réponse à notre incompréhension est tout simplement qu’il ne peut y avoir de règles dans des phrases qui ne devraient tout simplement pas exister (formulées ainsi)… ?  »

Merci pour tous ces échanges Ouatim

le 17 août 2022.

Bonjour,
je vous remercie pour vos réponses et échanges très intéressants!

MargotdeMontigny Débutant Répondu le 17 août 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.