choix du titre du site

Bonjour tout le monde,
Je viens régulièrement sur ce site pour des questions d’orthographes, mais je n’avais pas encore de compte, je l’ai crée aujourd’hui pour poser une question un peu « taquine ».

Est-il pertinent de nommer Voltaire dans le titre du site alors que lui même disait « l’orthographe de la plupart des livres français est ridicule. L’habitude seule peut en supporter l’incongruité. ». Volaire, dictionnaire philosophique, 1771.
Source : https://www.youtube.com/watch?v=5YO7Vg1ByA8
Vidéo très intéressante soit dit en passant, pour ceux que ça intéresse, il y a une autre vidéo superbe sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=EU3Ysuqv4sI de la très bonne chaîne Linguisticae.

Bon voilà, c’est pas pour chercher le conflit gratuit, c’est juste que je serais intéressé de voir les arguments qui pourrait sortir sur un site comme celui-ci!
Enjoy 🙂

CaptainKapudoeil Débutant Demandé le 7 février 2022 dans Général

Les arguments qui pouraiENT

le 7 février 2022.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Je mettrai un soupçon d’humour dans ma réponse :
Je suppose que « Molière » était déjà pris, si j’ose dire… car on a coutume d’appeler le français « la langue de Molière » et l’anglais « la langue de Shakespeare« , comme vous le savez sûrement.
Ou alors, sachant ce que Voltaire disait de l’orthographe française, peut-être que les auteurs l’ont choisi par ironie, pour lui jouer un petit tour pas bien méchant au fond, et même plutôt flatteur…….

Personnellement, je suis assez d’accord avec Voltaire, à propos de l’incongruité de certaines règles d’orthographe, mais j’ajouterai que c’est justement ce qui fait la beauté de cette langue.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 7 février 2022

Et bien justement en parlant de ça, appeler cette langue « la langue de Molière » ne me paraît pas plus pertinent que d’appeler ce site « projet Voltaire » car Molière lui-même avait une orthographe quelque peut douteuse et ne s’en préoccupait pas particulièrement. Cette aversion pour le respect inconditionnel d’une orthographe délibérément complexe est récente, et basée sur des choix politiques pas vraiment respectables, en tout cas de mon point de vue. Et je me questionne grandement sur l’utilité de vouloir à tout pris la conserver.. Je ne parle pas d’un grand chamboulement d’un coup, mais en tout cas je pense qu’un assouplissement serait largement nécessaire et qu’il est grand temps d’accepter les fautes comme des innovations!
Par exemple, je suis prêt à parier en regardant votre premier commentaire qu’a vôtre 1ère lecture, vous vous êtes plus intéressé à mes fautes qu’a ma question! C’est quand même étrange non?
Je tiens à signaler que ce n’est pas une critique que je vous fait, mais une vraie question que je pose!?
Je suis également prêt à parier que si ma question était bourrées de fautes, vous m’auriez jugé comme étant stupide et vous n’aurez peut-être pas pris le temps de répondre à ma question. Ce qui sous entend qu’on a pas le droit de débattre tant qu’on ne manipule pas cette langue très complexe..
Bref, je vous invite vraiment à voir les 2 vidéos que j’ai mises dans la question initiale! Il y a de très bon arguments pour réfléchir sur la question.

CaptainKapudoeil Débutant Répondu le 8 février 2022

Votre question ? Quelle question ? Je ne vois ici que des affirmations.
Molière est un génie du théâtre, vous mélangez tout.
En effet, votre prose fait très mal aux yeux !
Maintenant, si vous préférez utiliser un verbe pour un adverbe, un verbe pour un substantif, accorder masculin-singulier avec féminin-pluriel, etc. libre à vous……………. Vous risquez simplement de ne pas être compris du plus grand nombre, et au fond, c’est bien à ça que sert une langue, non ?
En tout cas, personnellement, votre « combat » ne m’intéresse pas du tout.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 12 février 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.