chaud(es) bouillantes / à et de / apporté

Répondu

Bonjour,
J’ai trois points à soumettre.

A. Être chaud bouillant. Selon vous « chaud » dans cette locution doit-il être traité comme adjectif ou adverbe ? J’aurais une préférence pour l’adverbe. Dans la seconde phrase, nul doute qu’il faut accorder.
– Elles sont chaud(es) bouillantes pour faire la fête
– Elles sont chaudes et bouillantes pour faire la fête

B. Selon vous, y a-t-il une différence de sens entre ces deux phrases ? (Ce n’est pas de la misogynie 🙂)
– Ce n’est pas une sallle de filles ici
– Ce n’est pas une salle à filles ici

C. Pouvez-vous me dire si les participes de cette phrase sont bien accordés ?
– Pour notre part, nous avons reçu des fessées en étant jeunes et ça ne nous a pas tuées, ça nous a apporté

Merci pour vos réponses

Tony Grand maître Demandé le 13 août 2018 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour Tony,

A) L’expression « chaud bouillant » est à ma connaissance plutôt récente et très familière, personnellement j’y vois deux adjectifs qu’il conviendrait donc d’accorder : elles sont chaudes bouillantes. Cela dit, ce type d’expressions du langage parlé familier ou populaire ne s’embarrassent guère en général des règles de la grammaire, je pense qu’on entendrait plus fréquemment elles sont chaud bouillantes qu’on tolèrera en y considérant chaud comme un adverbe…

B) Les expressions formées avec à fille(s) ont généralement une connotation au moins humoristique, voire péjorative. Je n’ai jamais entendu « salle à filles » mais cela me paraît bien plus dépréciatif que « salle de filles » (ou « salle pour les filles »).

C) Oui, cette phrase est correctement orthographiée si ce sont bien des femmes qui parlent (ça ne nous a pas tuées).

ChristianF Grand maître Répondu le 13 août 2018

Bonjour Christian,
Je vous remercie pour votre réponse.
Pour le point A, je partage votre analyse. Ce genre d’expression ne se soucient guère des règles d’orthographe. Cela dit, à l’oral dire « elles sont chaudes bouillantes » me semble lourd. J’aurais tendance à dire « chaud bouillantes ». Je pense que « chaud » qualifie à un haut degré « bouillantes » 🙂
Quant au point C, ce sont bien des femmes qui parlent. Donc « tuées » au féminin pluriel et « apporté » reste invariable étant donné qu’il n’y a pas de COD n’est-ce pas ?

le 13 août 2018.

Oui, il n’y a pas de COD exprimé, et s’il y en avait eu un, il aurait fallu qu’il soit placé avant le verbe pour faire l’accord éventuel, par exemple nous voyons toutes les choses que ça nous a apportées (mais ça nous a apporté beaucoup de choses).

le 13 août 2018.

Bonjour,
A/  On ne peut ni poser de question ni apporter de réponse sur une locution inconnue ou qui n’est pas encore entrée dans l’usage. C’est l’usage qui décide.
B/ On dit salle de filles, école de filles.  Pour  salle à filles, la question ne se pose pas. On explique le sens d’un mot ou d’une expression qui existent. On  n’imagine pas une expression nouvelle pour demander quel sens elle  a ou pourrait avoir. Si l’expression « salle à filles » n’a pas été imaginée mais a effectivement cours, sans qu’on en saisisse le sens particulier, c’est qu’il s’agit tout simplement d’une formulation fautive, et dans ce cas, on ne s’interroge pas sur son sens.
C/ Les participes passés sont bien orthographiés si ce sont des filles qui parlent.
Cordialement.

Brad Grand maître Répondu le 13 août 2018

Bonjour Brad,
Merci pour vos précisions 🙂

le 14 août 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.