Chaque phrase est-elle correcte et laquelle choisir (des ou les, virgules, à la violence inouïe, comparaison singulier/pluriel) ?

La phrase est une micro-critique du film Shutter Island.
1) Dans ce film phare sur le traumatisme, comme des vagues sur les falaises de Shutter Island en pleine tempête, la vérité s’avère fracassante.
2) Un film phare sur le traumatisme où la vérité s’avère fracassante, comme des vagues sur les falaises de Shutter Island en pleine tempête.
3) Un film phare sur le traumatisme où la vérité s’avère fracassante, comme des vagues sur des rochers lors d’une tempête à la violence inouïe.

La 1) me semble la mieux rythmée et la fin est la plus forte, mais, pour me rapporter à la fois au film et à la tempête, je regrette de ne pas utiliser le mot violence qui est cité plusieurs fois.
La 2) et la 3) relèvent plus du présentatif (accroche sur une affiche ou une jaquette de film par exemple).

Pour la 3) :
– J’hésite entre « des » ou « les », je constate qu’on voit plus souvent écrit « des vagues sur les rochers », j’imagine que cela vient du fait que l’on détermine habituellement les rochers que nous voyons (les), car ils sont fixes contrairement aux vagues qui se renouvellent (des) ?
– Peut-on dire « une tempête à la violence inouïe » plutôt que « une tempête d’une violence inouïe » ?
Pour la 1), 2) et 3) :
– Peut-on comparer au singulier « la vérité s’avère fracassante » avec un pluriel « comme des vagues sur des rochers… » ?

juliano3169 Grand maître Demandé le 29 décembre 2018 dans Question de langue
Ajouter un commentaire
4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonsoir Juliano,

1. La première phrase présente un inconvénient relativement important : l’idée essentielle (à savoir que, dans ce film, la vérité s’avère fracassante)* ne se révèle qu’après la lecture de la totalité de la phrase.  On peut même se demander si la comparaison concerne le traumatisme quand on est en train de lire  Dans ce film (-)phare sur le traumatisme, comme des vagues sur les falaises de Shutter Island en pleine tempête.

*La comparaison ne constitue pas l’essentiel.

2. A la violence inouïe  n’est pas esthétique stylistiquement parlant.

3. Si le mot violence ne figure pas dans tes énoncés, l’idée de violence, elle, est bien rendue et ressentie (cf. fracassante, tempête).

4. On peut comparer un chose au  exprimée singulier à une autre exprimée au pluriel.  Il est fort comme deux Turcs.

5. Les vagues  relève d’un style un peu meilleur.

Ma proposition : Un film phare sur le traumatisme,  où la vérité s’avère fracassante, comme les vagues sur les falaises de Shutter Island en pleine tempête.

Prince Grand maître Répondu le 29 décembre 2018
Ajouter un commentaire

Bonsoir, Prince.

1. C’est un peu comme dans le film, cela arrive à la fin et la renforce quelque part, mais je comprends votre point de vue.

2. et 3. Je suis d’accord, j’abandonne l’idée, c’est mieux de jouer avec l’île en elle-même, c’est plus parlant pour le lecteur.

4. J’en étais quasi certain, je l’avais déjà fait par le passé. Je me suis pensé que l’on disait bien : « Un homme comme les autres. »

5. Vous m’avez convaincu, je préfère, comme je fais habituellement, choisir un article déterminant.

Merci pour votre proposition, mais en encadrant entre parenthèses « où la vérité s’avère fracassante », on dirait que c’est une relative explicative, or c’est la proposition principale.

Je reformulerais éventuellement comme ceci :
4) Dans ce film phare sur le traumatisme, la vérité s’avère fracassante, comme les vagues sur les falaises de Shutter Island en pleine tempête.
En plus de celle-ci :
2) Un film phare sur le traumatisme où la vérité s’avère fracassante, comme les vagues sur les falaises de Shutter Island en pleine tempête.

Je crois que je préfère la 2) finalement.

juliano3169 Grand maître Répondu le 30 décembre 2018
Ajouter un commentaire

A la bonne heure !  A une virgule près,  nous optons pour la même phrase.
A propos de la virgule, je l’emploierais, sinon on donne l’impression au lecteur que c’est dans le traumatisme que la vérité s’avère fracassante, alors que c’est dans le film.

Prince Grand maître Répondu le 30 décembre 2018
Ajouter un commentaire

Prince, il est vrai que mon idée de départ est de parler du fait que la vérité s’avère fracassante dans le film, mais elle l’est de toute façon aussi dans le traumatisme. Concernant la virgule avec « où », je suis cette règle http://www.btb.termiumplus.gc.ca/redac-chap?lang=fra&lettr=chapsect6&info0=6.1.2#zz6  On y parle seulement de relative déterminative ou explicative. Et là, il est impossible que cette relative soit seulement explicative.
Pour éviter toute confusion, le mieux est peut-être alors de retenir la 4)… Je vais me laisser le temps de réfléchir.

juliano3169 Grand maître Répondu le 31 décembre 2018
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.