Les doutes de l’auxiliaire « avoir »

Bonjour à tous,

J’ai deux doutes.
« Cette question que m’a posé ma fille »
C’est aussi finalement « Cette question que ma fille m’a posée »

Autre doute :
« ces femmes qui m’ont accompagné »

Je n’arrive pas à me résoudre à l’idée, mais je ne sais pourquoi le doute m’habite.
Une aide s’il vous plaît ?

Merci d’avance.

Alex

ZaleXxXx Débutant Demandé le 23 avril 2020 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Avec l’auxiliaire avoir, accord du participe passé avec le COD si ce COD est placé avant.

Cette question que m’a posée ma fille = Cette question que ma fille m’a posée.
Qu’il y ait inversion ou non du sujet de « poser » ne change rien.
Le COD est « cette question » (ou « que » mis pour « cette question »).
On accorde au féminin avec le COD placé avant le verbe.
La photo qu’il a prise. La lettre qu’il a écrite. La question qu’il a posée.
La présence du pronom « me » dans « m’a posé » ne change rien. Il s’agit d’un COI (elle a posé la question « à qui ? à moi »).

Ces femmes qui m’ont accompagné.
Le COD est le pronom me, placé avant le verbe. On accorde « accompagné » avec ce COD, avec ce qu’il représente. Au masculin si vous êtes un homme, au féminin si vous êtes une femme. Le sujet « ces femmes » (ou « qui » mis pour « ces femmes ») ne joue pas sur l’accord.
Ces femmes qui m’ont accompagné(e).

Éléments pour aider à analyser :

Les pronoms relatifs que/qui.
Le pronom « que » représente un COD.
Le pronom « qui » représente un sujet.
La différence est nette : La chatte qui mange la souris, la chatte qui a mangé la souris. La souris que mange le chat (ou que le chat mange). La souris qu’a mangée le chat (ou que le chat a mangée).
C’est bien sûr le sens qui donne la réponse, mais éventuellement, quand une phrase nous surprend (à cause d’un sens qui nous échappe, d’un verbe qui a deux constructions possibles, d’une virgule qui semble tout changer, d’une inversion inattendue…), on peut repérer que « la chose qui » est sujet, et la « chose que » est COD.

Le pronom « me ».
Le pronom COD et le pronom COI sont identiques à la première personne, ça n’aide pas.
Vous pouvez les identifier par le sens.
Ma fille a posé la question « à qui » ? à moi : « me » est CO indirect.
Ces femmes ont accompagné « qui » ? moi : « me » est CO direct.
Vous pouvez aussi passer à la troisième personne, où les pronoms sont différents.
Vous me regardez. Vous le regardez. Si on peut remplacer « me » par « le » (ou « la »), c’est un pronom COD.
Vous me parlez. Vous lui parlez. Si on peut remplacer « me » par « lui », c’est un pronom COI.
Au passé composé pour une femme : Vous m’avez accompagnée. Vous l’avez accompagnée. Vous m’avez parlé. Vous lui avez parlé.

unesco Débutant Répondu le 24 avril 2020

– Cette question que ma fille m’a posée : le COD de posée est « question » placé avant ==> elle a posé quoi ? une question (m’=à moi= COI)
–  ces femmes qui m’ont accompagné : pareil, COD avant ces femmes ont accompagné qui ? « moi=m' » ==> accompagnée si « moi » est une fille.

m’ = moi = cod
m’ = à moi = COI

joelle Grand maître Répondu le 24 avril 2020

Bonjour unesco et joelle,

un grand merci pour votre aide.
j’ai eu un grand problème à la limite de la dyslexie, impossible de mettre de l’ordre dans ces phrases, je m’y suis perdu (sans e) tout seul !

je vous remercie de m’avoir aidé (sans e aussi), prenez soin de vous et de vos proches !

Alex

ZaleXxXx Débutant Répondu le 24 avril 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.