Cette phrase est-elle correcte ?

Bonjour,

Avec l’âge, le doute vient.
Cette phrase, que j’aurais expédiée d’un « entrée » vif il y quelques années, me fait douter aujourd’hui.
Puis-je écrire ou dire: « Embrasse pour nous Untel et Unetelle, dont nous espérons qu’ils vont bien » ?

Remerciements anticipés pour votre intérêt,
PHC

PHC Débutant Demandé le 16 septembre 2015 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

6 réponse(s)
 
La phrase « Embrasse pour nous Untel et Unetelle, dont nous espérons qu’ils vont bien » est tout à fait correcte.

Il s’agit d’une relative du second degré, dites imbriquée. Lorsque le groupe nominal pronominalisé par le relatif est le sujet de la phrase enchâssée dans la relative, il est représenté en son lieu par un pronom personnel, tandis qu’apparait en tête du bloc à enchâsser un dont  (complément de propos) qui fait le lien entre l’antécédent et ce pronom : C’est moi dont tu veux que je visite Venise ?   Pierre est l’ami dont je ne savais pas quand il viendrait.

Vous aurez reconnu la formulation de la GMF…

Nanou0 Maître Répondu le 17 septembre 2015

Il est vrai que j’aurais pu écrire plus simplement en copiant une définition du dont du Robert  :

4. Spécialt. (Amenant une subordonnée relative suivie d’une conjonctive).

Cet homme dont je sais qu’il a été marié.  (au sujet duquel) 
— REM. Cette construction est lourde quoique grammaticalement correcte.

 24  Un luxe, dont j’imagine aujourd’hui qu’il devait être affreux (…)  F. Mauriac, in Hanse
Nanou0 Maître Répondu le 17 septembre 2015

Bonjour,

DONT est un pronom relatif que l’on emploie avec des verbes ou locutions  verbales  qui construisent leur complément avec de.

Par exemple, la phrase :
C’est une histoire dont il ne se rappelle plus la fin est incorrecte car on dit se rappeler quelque chose.
En revanche la phrase suivante est correcte:
C’est une histoire dont il ne se souvient plus de la fin, car on dit s souvenir de quelque chose.

Voici une phrase incorrecte et corrigée.
Un élève dont je m’intéresse aux progrès ──► correction : un élève aux progrès duquel je m’intéresse , tour assez lourd j’en conviens,  mais il est toujours loisible de tourner sa phrase autrement et de dire: un élève dont je suis les progrès avec beaucoup d’intérêts.

Voici des exemples d’emploi incorrect d’écrivains de renom:
Un ami dont on se console de la mort ( F.Mauriac)
Les personnages qu’il crée, dont il n’est pas solidaire des égarements(Montherlant)

Il serait préférable d’écrire:

Nous espérons que Paul et Marie vont toujours bien ; embrasse-les pour nous.

czardas Grand maître Répondu le 16 septembre 2015

Suggestion de rédaction :
Embrasse pour nous Untel et Unetelle, que nous espérons en bonne santé / en forme »
Règle :
DONT est un pronom relatif que l’on emploie avec des verbes ou locutions  verbales  qui se construisent  avec de.
– je parle de cette histoire ==> l’histoire dont je parle
– je m’occupe d’un enfant==>l’enfant dont je m’occupe.

Attention : »C’est une histoire dont il ne se souvient plus de la fin », est incorrect car il y a un pléonasme grammatical (dont et de)
==>dites plutôt : c’est une histoire dont il a oublié la fin.

joelle Grand maître Répondu le 16 septembre 2015

Bonjour,

Le « Débutant » dont je suis affublé ne se limite pas au fond, mais s’applique aussi à l’usage bureautique du curseur qui me demande des points pour évaluer les réponses que vous m’avez apportées.

D’abord, merci à tous ; très modestement, je ne pensais pas que le sujet serait aussi effervescent.

Merci à Czardas qui me console en citant Montherlant.

Merci à Joëlle qui me donne l’alternative la plus légère, à laquelle – bêtement – je n’avais pas pensé.

Merci à Nanou qui me dit que ma formulation est correcte, même si je suis incapable d’apprécier la justesse de ses explications.

Vous aurez compris tous trois que si je possédais ce fameux crédit de points, je serais encore bien en peine de décider de la meilleure réponse, surtout dans cette configuration où des avis nettement tranchés sont exprimés.

Je vous laisse donc débattre du sujet, que je vais naturellement continuer à suivre avec intérêt.

PHC Débutant Répondu le 17 septembre 2015

Pour compléter la réponse de Nanou0 (la meilleure parmi les trois proposées), j’ajouterais que, la formulation avec dont étant inhabituelle, l’on peut en général aplanir la phrase et éviter ces niveaux d’imbrication. En général.

Je pense notamment à :  Embrasse pour nous Untel et Unetelle, qui, nous l’espérons, vont bien.

Au passage, je me permets de préciser que c’est une histoire dont il ne se rappelle plus la fin est une phrase parfaitement correcte, au contraire de c’est une histoire dont il ne se souvient plus de la fin qui est, elle, fautive. En revanche, il est exact que l’on se rappelle quelque chose, et que l’on se souvient de quelque chose.

Karl Érudit Répondu le 17 septembre 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.