Cette phrase est-elle correcte pour l’accord du nom « sans famille » (s)

Tous les laissés pour compte de la société, les sans famille, les sans argent, les sans relations, les sans instruction servent à l’expérimentation de la pharmacopée moderne et permettent aux jeunes médecins psychiatres internes des hôpitaux à se faire la main.

tperotti Érudit Demandé le 26 janvier 2020 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Ici le sens est « qui n’ont pas d’abri »,  et pourtant les Rectifications orthographiques de 1990 recommandent d’écrire des sans-abris, avec un s donc (+ un trait d’union). 

« Il en va de même des noms composés d’une
préposition et d’un nom. Exemples : un après-midi, des
après-midis, un après-ski, des après-skis, un sans-abri,
des sans-abris. »   (Journal officiel de la République française, du 6 décembre 1990)

La Banque de dépannage linguistique admet également les deux graphies au pluriel (des sans-abri, des sans abris).

L’Académie française, dans son dictionnaire commence par dire que sans-abri est un mot invariable, mais ajoute à la fin de la’article ceci  :

« Peut s’écrire sans-abri, pl. sans-abris, selon les recommandations proposées par le Conseil supérieur de la langue française.

[règle §2] Pluriel des mots composés. »

NB : elle ne peut pas faire moins puisqu’elle a approuvé ces rectifications.

Conclusion : A mon sens, vous avez le choix entre des sans-famille et des sans -familles.

Prince Grand maître Répondu le 26 janvier 2020

A mon avis il y a une différence à cause du sens. ne personne qui est sans-abri, peut être sans abris donc un sans-abris. Mais pour ce qui s’agit de la famille, a-t-on plusieurs familles ? En général non.

le 26 janvier 2020.

Tara, vous pensez donc qu' »ne personne qui est sans-abri, peut être sans abris donc un sans-abris » Bigre !

En tout état de cause, les dictionnaires de référence (et d’autres) enregistrent sans-abri sans s quand ce nom est au singulier.

Sans-abri avec un au singulier n’est pas non plus conforme à l’usage.

le 27 janvier 2020.

Tous les laissés pour compte de la société, les sans famille.
Il n’y a pas de raison de mettre le pluriel à « famille », le sens étant : ceux qui n’ont pas de famille, chacun ayant ou n’ayant pas une famille.

Tara Grand maître Répondu le 26 janvier 2020

Personnellement, dans la mesure où la réforme de l’orthographe et ses modifications orthographiques sont « tolérées » et non pas « recommandées » par l’Académie, je suis de l’avis des sans abri, et des sans famille : pas plus de trait d’union ni de pluriel que pour les « sans argent » et les « sans instruction », car on n’a qu’un abri, et qu’une seule famille.
Petite remarque : ils permettent aux jeunes médecins DE se faire la main.

Cathy Lévy Grand maître Répondu le 28 janvier 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.