Cette phrase est-elle correcte ?

Cela fait seize ans que nous étions revus lors d’un de mes passages éclairs à Marseille, dans les années 78.

éclair avec ou sans s

Merci cordialement

tperotti Érudit Demandé le 12 août 2020 dans Accords
6 réponse(s)
 

« Cela fait seize ans que nous nous étions revus… »

jean bordes Grand maître Répondu le 12 août 2020

Oui merci, j’i oublié le nous, mais ma question est passages éclairs ou passages éclair sans s.
Merci cordialement

tperotti Érudit Répondu le 12 août 2020

Oui, « éclairs » ici a valeur d’adjectif, donc on accorde en nombre.

En revanche, la concordance des temps vous oblige à écrire « Cela faisait seize ans que nous nous étions revus ».

Mais là encore la tournure de phrase n’est pas correcte, il vaudrait mieux écrire :
Nous nous étions revus seize ans plus tôt, à l’occasion de l’un de mes passages éclairs
Nous nous sommes revus il y a seize ans
Cela fait seize ans ans que nous ne nous sommes pas revus. La dernière fois, c’était à l’occasion de…

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 12 août 2020

Merci beaucoup Cathy
Cordialement

tperotti Érudit Répondu le 12 août 2020

« passages éclairs » : les passages sont comme des éclairs.

jean bordes Grand maître Répondu le 12 août 2020

Bonsoir,

Tous les dictionnaires (généraux ou  de difficultés) consultés  « écriraient » éclair, sans l’s. Voyez toutefois le B.U. et la BDL.

Dict. Ac. fr., s.v. éclair :
en apposition, pour signifier l’extrême brièveté. Fam. Visite éclair, voyage éclair, de très courte durée. Jeu éclair, aux échecs, type de partie dont le règlement interdit aux joueurs de prendre un temps de réflexion avant chaque coup. Guerre éclair, victoire éclair, guerre menée, victoire obtenue en très peu de temps.

Le Grand Larousse illustré de 2015
En apposition, avec ou sans trait d’union. Le Président fait des visites éclair.

Dictionnaire Usito :
Enquête(-)éclair, visites(-)éclair, voyages(-)éclair.REM. En apposition, le mot éclair s’écrit avec ou sans trait d’union et est invariable.‒  

Larousse en ligne :
ACCORD. En emploi adjectif, ce substantif reste invariable : des voyages éclair.

Girodet  : éclair :
Jamais de trait d’union. Invariable dans des expressions telles des guerres éclair, des voyages éclair.

Dictionnaire de Péchoin et Dauphin
En emploi adjectif, ce substantif reste invariable. Des voyages éclair.

 

Le Bon usage actuel : Il relativise le problème de l’accord au pluriel (uniquement graphique !) et paraît admettre les graphies avec l’s ou sans l’s
« Dans des appositions attachées , on observe des hésitations pour l’accord en nombre.

 

Hanse écrit : mots clés cas limites idées mères remèdes miracles fermes modèles entreprises pilotes appartements témoins cas types , — mais, d’autre part, des prix choc voyages éclair peut-être parce que, dans ces derniers cas, le second élément n’est pas senti comme une apposition, mais comme dû à une réduction.  — Il y a parfois des hésitations pour la première série : Les trois hommes clé de la situation (LacoutureDe Gaulle, t. I, p. 240)[Cela correspondrait sans doute à un attribut au sing. : … étaient la clé de la situation .] — Elles sont plus fréquentes pour la deuxième série : voir Gilbert, aux mots choc et éclair , et on ne blâmera pas des ex. comme : Voyages éclairs (C. DetrezNoms de la tribu, p. 118). Tout cela est purement graphique. »

 

La BDL accepte avec ou sans trait d’union et avec ou sans s :
Les ouvrages de langue ne s’entendent pas non plus sur le pluriel d’éclair comme nom épithète. La plupart conseillent de ne pas l’accorder en nombre, considérant ainsi qu’éclair demeure un nom. La structure nom + éclair est alors interprétée comme une construction réduite, dans laquelle éclair signifie « aussi bref et soudain que l’éclair ». D’autres ouvrages, par contre, attribuent à éclair un statut d’adjectif et acceptent donc qu’il varie en nombre. Ainsi, les deux graphies, avec s ou sans s, sont tout à fait correctes.

 Exemples :

–  Le premier ministre a l’habitude des visites éclair dans différentes circonscriptions. (ou : des visites éclairs, des visites-éclair, des visites-éclairs)

–  Wilfrid avait fait la connaissance de sa future femme lors d’une séance de rencontres éclairs. (ou : de rencontres éclair, de rencontres-éclairs, de rencontres-éclair)

Conclusion : A mon sens, on peut écrire des passages éclair ou des passages éclairs, selon que l’on considère éclair comme un nom commun ou un adjectif. Toutefois, j’écrirais de préférence des passages éclair, les ouvrages de référence consultés qui donnent  cette dernière orthographe étant beaucoup plus nombreux que les autres.
Ngram Viewer est muet.

 

 

Prince Grand maître Répondu le 12 août 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.