Cette phrase est-elle correcte ?

Nous nous sommes plus immédiatement

tperotti Érudit Demandé le 8 août 2020 dans Accords
4 réponse(s)
 

Nous nous sommes plu immédiatement.

jean bordes Grand maître Répondu le 8 août 2020

Bonjour,

 

Si le pronom réfléchi est objet indirect, le participe passé est invariable :

Ils se sont nui. Ils se sont suffi à eux-mêmes. Ils se sont plu l’un à l’autre. Nous nous sommes plu (pron. à valeur réciproque = nous avons éprouvé de l’attrait l’un pour l’autre). Elles se sont vues et elles se sont plu.

Elle s’était tant plu dans cette maison. Elle s’est plu à vous frapper. 

Bref, le PP plu  est normalement sans pluriel et sans féminin. 

Prince Grand maître Répondu le 8 août 2020

Merci beaucoup

tperotti Érudit Répondu le 8 août 2020

Luxembour :

1.
« Quand tous les défenseurs de cette règle arbitraire seront morts, ce qui ne saurait tarder, alors n’hésitez pas à revenir, et les jeunes grammairiens français vous diront probablement qu’il est logique d’accorder au pluriel, comme pour tous les verbes essentiellement pronominaux. »

Il y a pas mal de temps que cet accord est fait par certains  (cf. Le Bon usage actuel) !
« Il y a dans l’usage une tendance à accorder plu, complu, déplu comme le partic. des autres pronominaux subjectifs Chez tous elle s’était plue à éveiller l’amour (MauroisChateaubriand, p. 294)— Les romantiques se sont plus à camper un Français du seizième siècle, élégant, sceptique, raffiné (GaxotteHist. des Français, t. I, p. 464). » Etc.

2.
« nous sommes plu dans cet endroit »
 : avec le sens « il nous a plu de vivre dans cet endroit »

Il y a un autre sens : Nous nous sommes plu à cet endroit : nous avons éprouvé de l’attrait l’un pour l’autre à cet endroit, à Venise.

Bonne soirée.

Prince Grand maître Répondu le 8 août 2020

Luxembour, le  grossier personnage que tu es ne saurait demeurer longtemps  parmi nous…

le 9 août 2020.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.