C’est ou ce sont ?

Bonjour, la question a certainement déjà été posée mais la règle est compliquée à entendre si l’on n’est pas grammairien.

Dans le cas de cette phrase :
« France Services c’est aussi des partenaires locaux à votre disposition : »

Suivie d’une énumération, maintient-on « c’est » ou doit-on mettre « ce sont » :

« France Services ce sont aussi des partenaires locaux à votre disposition : »

Merci pour votre réponse

Bruno38 Débutant Demandé le 13 août 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Lorsque ce reprend un nom ou un pronom au singulier qui le précède et qu’il est suivi d’un ou de plusieurs noms au pluriel, il est également préférable d’utiliser la forme plurielle ce sont ou c’étaient. Bien que le singulier se rencontre parfois à l’écrit, on l’évite dans la langue soignée.

Exemples :

– L’été au bord du fleuve, c’étaient les vacances, les baignades, les amours…

– Tout cela, ce ne sont que mes propres réflexions.

– L’école, ce sont les devoirs, les examens et les retenues.

joelle Grand maître Répondu le 13 août 2021

MERCI !

Bruno38 Débutant Répondu le 13 août 2021

Les deux formulations sont possibles mais n’auront pas le même but ou effet.

Généralités :

Dans le langage standard : Accord du verbe être avec le nom (singulier ou pluriel) désigné par ce qui suit. Exemples :

  • C’est un bateau bleu. / Ce sont des bateaux bleus.
  • C’était une personne maladroite. / C’étaient des personnes maladroites.

Si ce reprend un nom qui précède singulier, et est suivi d’un ou plusieurs noms au pluriel, c’est le même principe :

  • Le singulier peut être utilisé pour donner un ton familier : « France Services c’est [des] … ».
  • Le pluriel est de rigueur dans le langage soigné, formel, ou administratif. « France Services, ce sont [des]… » (notez l’usage de la virgule).

Dans le doute sur la cible visée, il est préférable de reformuler car le résultat peut être clivant :

  • « France Services c’est [des] … » peut donner le même effet que d’entendre « C’est des bateaux bleus » ou « C’était des personnes maladroites ». Tournures perçues comme familières, populaires ou incorrectes.
  • En revanche, pour certains publics, « France Services, ce sont [des]… » pourrait avoir un caractère (trop) formel ou institutionnel.

Pour aller plus loin : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=1603

Patrick57 Membre actif Répondu le 13 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.