Ces ailes qu’on m’a coupé(es)… ou Le Casse-tête des participes passés.

Bonjour tout le monde,

Tout est dans la question : comme (trop) souvent, je me casse la tête sur l’accord du participe passé des verbes pronominaux…

Doit-on accorder ou non le participe passé dans la locution « Ces ailes qu’on m’a coupé » ?

Honnêtement, après deux heures de Bescherelle, de Grevisse, de Bled, j’en passe et des meilleures, je crois que je ne suis plus bon à rien. Alors si une âme charitable a une astuce à me proposer pour que je ne me torture plus les méninges…

Évidemment, impossible de tourner la phrase autrement (ce serait trop facile) !

Bonne journée, et merci d’avance pour votre aide ô combien précieuse !

VRcorrecteur Membre actif Demandé le 1 juin 2020 dans Conjugaison
2 réponse(s)
 

coupées : accord du participe avec le COD « qu' » représentant « ailes ». On a coupé quoi ? les ailes. à qui ? à moi (m’ est COI).
Cela dit  « couper les ailes » est une expression figée. Quelle est la suite de la phrase ?
Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir s’accorde uniquement avec le complément d’objet direct lorsqu’il est placé avant le verbe.

Dans tous les autres cas, il n’y a pas d’accord.

Exemples :  Nous avons mangé (verbe) des chocolats (COD) délicieux à Noël. Le Cod est placé après le verbe, il n’y a pas d’accord.Les chocolats que (COD mis pour chocolats) nous avons mangés (verbe) à Noël étaient délicieux.Le cod est placé avant le verbe, il y a accord

joelle Grand maître Répondu le 1 juin 2020

Merci beaucoup pour cette réponse claire ! Je pense que c’est le « on » qui, pour une raison qui m’échappe, me fait buter sur ce genre de phrases…
Encore une fois, merci beaucoup 🙂

VRcorrecteur Membre actif Répondu le 15 juin 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.