Ce que ou ce dont ?

Répondu

Bonjour, je ne sais pas si il faut écrire ce que ou ce dont dans mes phrases. Comment on peut le savoir ? C’est ce que j’ai besoin et c’est ce que je te conseille ou C’est ce dont j’ai besoin et ce dont je te conseille.
Merci pour votre aide. Bonne soirée à tous.

Linee Grand maître Demandé le 13 février 2019 dans Question de langue

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Vous devez utiliser « dont »  :
1) avec un verbe qui s’emploie avec de (avec un COI) :

– je m’occupe d’enfants ==>les enfants dont je m’occupe sont gentils
– je regarde les enfants ==>les enfants que je regarde sont beaux

2) avec un complément du nom :

Le jardin de ma tante est beau.
Ma tante, dont le jardin est beau, est une cultivatrice hors pair.

J’ai besoin de quelque chose ==> c’est une chose dont j’ai besoin
Je te conseille quelque chose ==> c’est une chose que je te conseille

joelle Grand maître Répondu le 13 février 2019

L’utilisation de dont peut être délicate selon la construction :
– C’est ce dont j’ai besoin ;
– C’est de cela que j’ai besoin.
Dans le second exemple, utiliser dont serait un « pléonasme grammatical » car il est déjà présent dans le de qui précède.

Votre phrase doit donc s’écrire : C’est ce dont j’ai besoin et c’est ce que je te conseille.

Chambaron Grand maître Répondu le 14 février 2019

Czardas, si vous ne cessez pas d’invectiver de façon peu courtoise dès que vous recevez un moins 1, vous serez banni du site.

joelle Grand maître Répondu le 14 février 2019

Bonjour Joelle,
Peut-on invectiver quelqu’un de façon courtoise ? Généralement, quand on invective, ce n’est jamais courtoisement. A moins de le faire par dérision.

le 14 février 2019.

Vous avez raison, c’était pour insister … et faire référence aux règles de courtoisie de la charte.

le 14 février 2019.

Bonjour,

On dit avoir besoin de quelque chose.

J’ai besoin d‘un tournevis cruciforme pour monter ce meuble. C’est l’outil dont j’ai besoin.

On dit conseiller quelque chose  ou de faire quelque chose

Je te conseille de faire ce type d’exercice si tu veux progresser. C’est ce que je te conseille.

czardas Grand maître Répondu le 13 février 2019

Manifestement ces crétins, ces ignares, ces abrutis, ces ânes, ces benêts, ces cancres, ces débiles, ces demeurés, ces idiots, ces ignorants, ces imbéciles, ces minus,  ces niais, ces nigauds, ces pauvres d’esprit, donnent une bien triste image d’eux -mêmes.

le 13 février 2019.

Nous avons ici une énumération, et non une gradation. Faut-il une virgule après le dernier terme, « ces pauvres d’esprit  » ? L’usage est très fluctuant. Ma religion n’est point faite. Je dirais qu’il en faut une, l’énumération se lisant comme une succession d’incises à « crétins ».
Qu’en pensez-vous ?

le 14 février 2019.

Bonjour e_ma…

Vous écrivez, l’usage est fluctuant. Vous avez raison, puisque Jacques Drillon  souligne ceci :

« On met une virgule pour séparer les divers sujets d’un verbe (s’ils ne sont pas reliés, répétons-le, par une conjonction). Le dernier sujet est lui-même séparé du verbe par une virgule(sur ce point, les grammairiens ne sont pas d’accord, et le Code typographique a même imprimé en capitales sa désapprobation ; mais on peut considérer que la dernière virgule, immédiatement avant le verbe, confère à tous les sujets une valeur égale)».

La sottise, l’erreur, le péché, la lésine, occupent nos esprits et travaillent nos corps ─ Charles Baudelaire.

le 14 février 2019.

Il n’empêche que vous devriez supprimer vos attaques au lieu de badiner sur le Code typographique. Vous êtes bien léger.

le 14 février 2019.

Je suis bien d’accord avec Joelle. Czardas, vous allez un peu trop loin dans vos propos .. Pour le coup, c’est vous qui donnez une mauvaise image de vous-même. Vous ne devriez pas vous permettre d’invectiver les gens. Quand moi-même, Joelle ou Prince récoltons des moins 1, nous n’invectivons pas les gens. Ne soyons pas sectaires et acceptons de ne pas faire l‘unanimité sur tous les sujets.

le 14 février 2019.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.