Cas particuliers d’accords

Bonjour,

Est-ce que quelqu’un ici aurait la gentillesse de m’apporter son aide. J’ai des doutes sur les les points suivants :

1°  « J’aime ces robes-là. Ce pourrait être n’importe quelles robes, mais… »

Si je ne m’abuse, « ce pourraient » ne peut être au pluriel comme dans « ce sont ».
Ensuite, n’importe quelles doit s’accorder au pluriel, puisqu’on part de plusieurs robes.

2° « Des mots comme je ne me souviens pas en avoir jamais écrit »

Pour moi, le singulier s’impose ici, mais une collègue m’affirme le contraire, du coup je suis  perdu…

Vos lumières sont les bienvenues, merci !

milos Débutant Demandé le 2 septembre 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Bien, Tara !

Prince Grand maître Répondu le 2 septembre 2021

Encore une excellente réponse !

le 2 septembre 2021.

N’exagérons pas.

le 3 septembre 2021.

ah, bon…. » Bien, Tara !  » est une excellentissime réponse qui a récolté 4 votes positifs.

le 3 septembre 2021.

Lamentable !

le 5 septembre 2021.

Bonjour, pour moi, cela s’écrit bien pourrait. En général je remplace le temps quand je doute. Dans ce cas, j’ai mis : « Ce peut être n’importe quelles robes » et non « Ce peuvent être n’importent quelles robes »

3liixir Débutant Répondu le 2 septembre 2021

Merci beaucoup pour vos réponses qui ont dissipé mes doutes !

milos Débutant Répondu le 2 septembre 2021

Des mots comme je ne me souviens pas en avoir jamais écrit 

Vous avez raison : il n’y a pas d’accord avec l e pronom « en ».

J’aime ces robes-là. Ce pourrait être n’importe quelles robes, mais
Votre raisonnement est logique. On ne fait en effet qu’ajouter un semi-auxiliaire à c’est/ce sont
Cependant : diriez-vous : Ce peuvent être n’importe quelles robes ?  Non, je pense.
Du coup, le pluriel n’est pas correct.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, j’ai souvent affirmé ici (contre vents et marées) que « c’est » est plus souhaitable que « ce sont » devant un substantif pluriel (si on fait abstraction de la diachronie, mais après tout, une langue évolue selon ses propres logiques n’est-ce pas ?).
Je préfère :
C’est les parents d’Olivier qui ont apporté ces fleurs  à ce sont les parents d’Olivier qui ont…
Le plus agréable, c’est les vacances et les loisirs qui vont avec.
Ainsi, plus de problème avec « pouvoir »ou « devoir » qui ne viennent que modaliser le verbe « être ».
Le plus agréable, ce pourrait être les vacances…
Ce pourrait être les parents d’O. qui ont apporté ce cadeau
Ce doit être les parents d’O. qui ont apporté ces fleurs.

– N’importe n’est pas un adjectif indéfini mais une locution à valeur concessive  = il importe peu. L’accord est donc impossible.

Tara Grand maître Répondu le 2 septembre 2021

Merci beaucoup pour ces réponses qui ont dissipé mes doutes !

milos Débutant Répondu le 2 septembre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.