cancaner + « deux points » + citation ?

Bonsoir,

Je doute de la possibilité d’utiliser « cancaner » de la manière suivante :

la voisine cancana à quelqu’un dans la rue : « Je n’ai pas l’habitude de vivre à côté d’une catin ! »

Il me semble qu’il faudrait que « cancaner » soit transitif pour pouvoir l’utiliser avant deux points pour introduire une citation. Or, c’est un verbe intransitif d’après tous les dictionnaires que j’ai consultés. Qu’en pensez-vous ?

Merci d’avance, bonne fin de soirée.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

C’est « cancaner à » qui est invalide.

Mais non, les deux points n’introduisent pas forcément un COD, au contraire.
— Je réfléchissais : viendrait-il ? (pas COD)
— Il se plaignait : « j’ai mal ». (pas COD)
Il y a certes une réflexion à avoir concernant les deux points et les guillemets à suivre, mais elle concerne le déroulement de la scène décrite, et non pas la construction logique d’une proposition, car les deux points séparent facilement deux propositions indépendantes syntaxiquement.

Le problème de votre phrase est en fait dans votre construction « cancaner à ». Puisque vous pensez que cancaner n’est pas transitif, ni direct, ni indirect (ni cancaner quelque chose, ni cancaner à quelqu’un), alors votre phrase est effectivement incorrecte, mais ce n’est ni une question de deux points, ni une question de guillemets. Il vous faut seulement supprimer le « à ».

Vous pouvez tenter une phrase du type : Un homme passa dans la rue, et la voisine cancana devant lui : « … ».
J’ignore si c’est élégant, mais ce n’est pas incorrect, c’est un déroulé logique et chronologique d’une situation, qui n’utilise pas de complément d’objet, mais juste un enchaînement de propositions indépendantes entre elles.

Merou Maître Répondu le 25 mai 2021

Merci beaucoup  Merou pour votre réponse précise et complète.

Figurez-vous que je songeais à supprimer « à quelqu’un »… ou à vrai dire, à l’effacer, car cette phrase est en fait une traduction sur laquelle je travaille. Le texte original anglais dit : the neighbor woman said out loud to somebody in the street, “I’m not used to living next door to a slut.”

Ce qui donnerait : la voisine cancana tout fort dans la rue : « Je n’ai pas l’habitude de vivre à côté d’une catin ! »

Le français préférant les verbes (surtout de dire) précis, j’ai généré « cancaner » à partir du contexte (commérages). Mais comme j’ai, pour le reste, calqué la structure anglais, où la citation me semble être le COD de « said [out] », j’étais sceptique quant à mon emploi de « cancaner ».

Une autre solution serait d’opter plutôt pour « clamer » (ou un verbe synonyme transitif), ce qui me permettrait d’ailleurs d’éliminer « tout fort ».

William_Jo_B Érudit Répondu le 26 mai 2021

Le problème est plutôt lié au sens du verbe cancaner : Bavarder, répandre des propos malveillants. (TLF).
Comme ses synonymes (approximatifs) il n’implique pas de paroles précises : bavarder, jaser, commérer, papoter, etc., mais au contraire vagues.
Utiliser peut-être le verbe (fort courant en effet) « s’exclamer » ?  ou « se récrier » ?

Tara Grand maître Répondu le 26 mai 2021

Je pense aussi : l’autre souci, dont je n’avais pas encore parlé, est qu’on ne cancane effectivement pas un phrase isolée, mais, comme vous le rappelez : des propos. Il me semble ainsi que « cancacer » convient plutôt comme verbe « d’arrière plan ». Or, ma phrase doit se focaliser sur LE propos précis tenu par la voisine et cité entre guillemets (donc mis au premier plan).
J’aime bien votre proposition « s’exclamer » qui couvrirait bien le sens de « say loud » dans ce contexte. Je pourrais faire suivre ce verbe de « face à quelqu’un dans la rue ». J’aurais aimé par ailleurs hyponymiser « quelqu’un », mais on ignore si ce quelqu’un est un(e) passant(e), villageois(e), habitant(e), autre voisin(e)… et une mise en avant d’un de ces caractères (somme toute supposés : l’anglais dit seulement « somebody », mais cette langue s’accommode mieux du « vague » que le français) ne serait pas forcément bienvenue, à la réflexion.

Merci en vous.

William_Jo_B Érudit Répondu le 26 mai 2021

D’ailleurs on ne peut pas dire non plus « s’exclamer à quelqu’un ». On est obligé e s’y prendre autrement.

La voisine s’exclama, s’adressant  à quelqu’un dans la rue : …
La voisine, s’adressant à quelqu’un dans la rue s’exclama : …

le 26 mai 2021.

On ne cancane pas °à qqn, mais on cancane sur qqn.

Prince Grand maître Répondu le 26 mai 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.