Bonjour, pouvez vous me donner la meilleure version entre ces deux phrases ?

il est toujours judicieux de prendre l’avis de votre médecin qui reste sans conteste la seule personne habilitée à vous prodiguer des conseils adaptés à votre cas personnel.
ou
il est toujours judicieux de prendre l’avis de votre médecin qui reste sans conteste la seule personne habilitée à prodiguer des conseils adaptés à votre cas personnel.

noiramga Débutant Demandé le 26 décembre 2016 dans Question de langue
3 réponse(s)
 

Bonjour noiramga,

il est toujours judicieux de prendre l’avis de votre médecin qui reste sans conteste la seule personne habilitée à vous prodiguer des conseils adaptés 

ou

il est toujours judicieux de prendre l’avis de votre médecin qui reste sans conteste la seule personne habilitée à prodiguer des conseils adaptés à votre cas personnel.

Ce serait en effet un pléonasme de répéter à qui prodiguer des soins en utilisant  le pronom vous et l’adjectif possessif votre qui désignent la même personne : il est toujours judicieux de prendre l’avis de votre médecin qui reste sans conteste la seule personne habilitée à vous prodiguer des conseils adaptés à votre cas personnel.

Cordialement.

PhL Grand maître Répondu le 26 décembre 2016

merci beaucoup

noiramga Débutant Répondu le 27 décembre 2016

On pourrait conjointement préciser que la phrase :

– « Il est toujours judicieux de prendre l’avis de votre médecin qui reste sans conteste la seule personne habilitée à prodiguer des conseils adaptés à votre cas personnel. »

s’appuie sur une généralité implicite :

– le médecin est la seule personne habilitée à prodiguer des conseils de santé pertinents

et ce indépendamment d’un cas particulier.

*

Cela implique a fortiori que « votre médecin » est bien « la seule personne habilitée à prodiguer des conseils », lesquels conseils sont a fortiori « adaptés », laquelle adaptation s’applique a fortiori à « votre cas », lequel cas est a fortiori « personnel ».

Il y a en quelque sorte beaucoup de redondances implicites dans la phrase que vous citez. Ces redondances ne sont toutefois pas gênantes dans la phrase que je mentionne ci-dessus (je ne parle pas ici de votre 1er exemple).

Votre 1er exemple ajouterait en effet de surcroît une nouvelle redondance :

– « (…) la seule personne habilitée à vous prodiguer des conseils adaptés à votre cas personnel.

*

On pourrait à cet égard éventuellement envisager d’alléger les choses en disant :

–  « Il est toujours judicieux de prendre l’avis de votre médecin qui reste sans conteste la seule personne habilitée à prodiguer des conseils adaptés. »

On se doute néanmoins bien que les conseils de votre médecin seront adaptés et pertinents.

C’est pourquoi on pourrait légitimement se passer de « adaptés ».  J’ai toutefois laissé ici « adaptés », car cela renforce judicieusement l’idée de la phrase qui est, ici, d’insister sur la compétence professionnelle du médecin et la pertinence de son avis.

Scriba Maître Répondu le 7 janvier 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.