Bonjour, l’orthographe « tout » dans « tout esclaves qu’ils sont ?  » est-elle correcte ? A-t-il le sens de « complètement » ?

Dans ce cas-là, « tout » peut-il être remplacé par « complètement » et a-t-il une nature d’adverbe ?

Sonia L Membre actif Demandé le 6 janvier 2015 dans Accords

Bonjour Lopez, n’oubliez pas de sélectionner la réponse qui vous paraît être la meilleure parmi celles proposées. Bonne journée.

le 12 janvier 2015.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

Dans votre exemple, c’est plutôt le sens d’aussi, et il a aussi nature d’adverbe, donc invariable.
La phrase n’est pas complète, mais j’aurais tendance à écrire « tout esclaves qu’ils soient« .

Chambaron Grand maître Répondu le 6 janvier 2015

Oui Lopez, « Tout » est bien orthographié et dans ce contexte il n’a pas le sens de « complètement », mais plutôt de « Bien que« .
Afin de vous répondre plus facilement, je tente de compléter votre phrase, par exemple : « Tout esclaves qu’ils sont, il n’en restent pas moins hommes. »
Cela signifie « Bien qu‘ils soient esclaves, ils sont avant tout des hommes ».
Dans cette tournure-là le subjonctif s’impose. C’est peut-être ce qui pourrait nous inciter à employer le subjonctif dans la tournure avec « tout » ?
Pourtant, à mon humble avis, si l’on emploie la tournure avec « Tout », c’est l’indicatif qui s’impose, me semble-t-il. En effet, « tout » introduit un état, une réalité présente, en opposition à une réalité antérieure à cet état, et je pense que le mot « devenu » est sous-entendu après le verbe Etre.
Par exemple « Tout P.D.G. qu’il est (devenu), il pleure toujours devant E.T. »

CATHY LÉVY Grand maître Répondu le 6 janvier 2015

Tout à fait d’accord sur l’emploi de l’indicatif.
En revanche, je le suis moins pour « le sous-entendu devenu ». Je ne crois pas qu’il y ait un verbe sous-entendu et encore moins au passé.
Vous dites « tout introduit un état, une réalité présente », n’est-ce pas suffisant pour justifier l’indicatif présent ?
« Ils » sont esclaves, c’est leur état présent, voilà tout.

le 6 janvier 2015.

Vous avez parfaitement raison.

le 6 janvier 2015.

Dans votre exemple, en effet, « tout » a une valeur concessive, il est invariable : Tout gentils qu’ils soient ou qu’ils sont, après vérification, les deux sont admis (subjonctif ou indicatif). Contrairement à la tournure concessive avec quelque, qui requiert le subjonctif.

  • Exemple : Jamais tu ne lui feras entendre raison, quelque argument que tu fournisses.
joelle Grand maître Répondu le 6 janvier 2015

Je vous remercie pour ces réponses tout à fait éclairantes.
Je vais donc conserver le « tout esclaves qu’ils sont » tel quel.

Sonia L Membre actif Répondu le 7 janvier 2015

Tout signifiant entièrement, tout à fait est adverbe et invariable : Cette fillette est tout heureuse.
Tout signifiant entier, n’importe lequel est adjectif et s’accorde en genre et en nombre : Il a veillé toute la nuittoute autre question l’aurait embarrassé.
Tout est aussi adverbe et invariable dans la locution toutque signifiant quelqueque : Tout habiles qu’ils sont, ils ne réussiront pas.
C’est le cas de votre exemple. Il convient donc d’écrire tout esclaves qu’ils sont

jean bordes Grand maître Répondu le 8 janvier 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.