Bonjour, est-ce que les deux réponses sont justes ?

J’ai acheté des places de cinéma moins chères ?
et
J’ai acheté des places de cinéma moins cher ?

Dans le deuxième cas j’accorde avec cinéma, est-ce juste ?

merci pour votre réponse

Daniel Débutant Demandé le 14 septembre 2015 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Les deux graphies sont possibles, mais pas pour les raisons que vous donnez :
– J’ai acheté des places de cinéma moins chères :  cher est attribut de places et s’accorde. Je les ai achetées moins chères que les tiennes.
– J’ai acheté des places de cinéma moins cher :  cher est adverbe de manière et invariable. Je les ai achetées moins « chèrement » (de manière moins coûteuse).

La seconde solution me semble nettement préférable, surtout si dans la première le terme de comparaison n’est pas mentionné.

Chambaron Grand maître Répondu le 14 septembre 2015

Dans le premier cas, cher ne serait-il pas épithète plutôt qu’attribut ? Nous aurions eu un attribut ici, par exemple : J’ai acheté des places de cinéma qui étaient moins chères. D’accord avec vous sur tout le reste ! 🙂

le 14 septembre 2015.

Exact.
Fonction grammaticale de l’adjectif :
– Épithète : dans le groupe nominal ;
– Attribut : relié au nom par un verbe.
 .

le 15 septembre 2015.

– Lorsque l’adjectif se rapporte à un verbe, il est employé adverbialement et est invariable.

Ces voitures coûtent cher
(valeur d’adverbe) mais Ces voitures sont chères (adjectif).

– Lorsque l’adjectif se rapporte à un autre adjectif qui le suit, dans certaines expressions construites avec bon, fou, frais, grand, ivre, large, raide, etc., il s’accorde en genre (masculin / féminin) et en nombre (singulier / pluriel) avec celui-ci.

Ils sont ivres morts, raides morts (ivres et raides modifient l’adjectif morts).

Ils sont fous furieux.

pygmalion Érudit Répondu le 15 septembre 2015

Votre réponse est ambigüe : dans la question posée, l’adjectif peut aussi se rapporter au nom (places) et donc s’accorder.
J’ai trouvé sa cousine plus jolie.
Nous avons acheté des places moins coûteuses que d’habitude.

le 15 septembre 2015.

Bonjour,

Le mot « cher » est adjectif ou adverbe.

1- Cher est adjectif.

Dans ce cas, s’il est attribut, il s’accorde en genre et en nombre avec le sujet. La phrase est en général construite avec un verbe d’état  que l’on appelle communément verbe copule* ou verbe attributif.
Il s’accorde aussi s’il est  complément du nom.
Voici des exemples:
a)-Les robes, que vous avez achetées, sont chères. (Chères est un adjectif attribut du sujet robes ; la copule est ici le verbe être. Cet adjectif s’accorde en genre et en nombre avec le sujet robes.)
b)- Ce militaire en campagne songeait souvent à ses chers enfants.(Chers est complément du nom enfants, donc s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.)

2- Cher est adverbe.

Dans ce cas cher signifie:  chèrement, à haut prix  et il est invariable s’il suit un verbe différent d’un verbe d’état.

Ainsi cher est adverbe et donc invariable dans les phrases suivantes:

Les automobiles allemandes coûtent cher.
Les somptueuses villas de la Côte  d’Azur valent cher.
Il paiera cher ses incartades.

Il n’y a donc qu’une seule manière d’écrire cette phrase:

J’ai acheté des places de cinéma moins cher (cher adverbe donc invariable).

* Sont considérés comme copules les verbes tels que:
être, paraître, sembler, devenir, rester, etc

czardas Grand maître Répondu le 15 septembre 2015

Pas aussi systématique :  voir mon commentaire et des exemples dans la réponse de Pygmalion.

le 15 septembre 2015.

Je réfute votre commentaire. Les exemples que vous citez concernent  des adjectifs qui ne sont pas aussi adverbes.
Jolies et coûteuses s’accordent avec les noms auxquels ils se rapportent.

le 15 septembre 2015.

Le fait qu’ils puissent être aussi adverbes ne change pas la règle.
Restons donc sur un désaccord…

le 15 septembre 2015.

De quelle règle parlez-vous ? Et pourquoi rester sur un désaccord ?
Reconnaissez que vous avez répondu un peu trop hâtivement à la question posée. Vous avez fait une erreur, c’est concevable même d’un correcteur professionnel.

le 15 septembre 2015.

Chambaron pointe simplement le fait qu’une autre analyse grammaticale est possible (avec laquelle l’accord de cher comme adjectif est correct).

Acceptez-vous la phrase : Voici des places de cinéma moins chères ? Ici, il n’y a plus de verbe. L’adjectif cher ne peut pas être adverbe (le verbe acheter auquel il se serait rapporté n’est même plus présent). Il s’agit donc bien d’un adjectif épithète, qui s’accorde logiquement avec le nom places. Maintenant, imaginez que nous reprenions le même groupe nominal et que nous le placions en complément d’un verbe : J’ai acheté (quoi ?) des places de cinéma moins chères. Il n’y a pas d’incorrection dans cet accord. L’analyse est simplement un peu différente.

le 15 septembre 2015.

La règle est celle de l’adjectif épithète s’accordant avec le nom auquel il se rapporte :
J’ai acheté des places plus chères pour mieux voir le spectacle  ne pose aucun problème. « Cher » n’est pas en position adverbiale. Comme indiqué dans ma première réponse, le contexte joue un rôle et les deux tournures sont possibles selon la construction de la phrase.

Si je propose d’en rester là, c’est que la philosophie du site n’est pas de polémiquer interminablement entre contributeurs, mais de fournir des réponses directes aux questions.

P.S. : la réponse de Vlavv et la mienne se sont télescopées. Mais elles roulent bien dans le même sens…

le 15 septembre 2015.

Loin de moi l’idée de polémiquer.
Dans la phrase ;
J’ai acheté des places de cinéma moins cher , cher est évidemment un adverbe.
Cette phrase étant équivalente à :
J’ai acheté des places de cinéma à moindre prix. (c’est à dire pas cher)

Daniel, celui qui a posé cette question est en droit d’avoir une réponse nette et claire .

le 15 septembre 2015.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.