Bonjour, bravo pour votre site ; ma question porte sur la concordance des temps ; je suis poète, et l’affaire est complexe, je vous envoie la première partie du texte , pour situer le contexte grammatical ; merci pour vos futures réponses !

Voila,
au premier vers de la quatrième strophe (en gras et souligné), le passé simple est-il judicieux, voire seulement possible ?

Peut-on, en cette occurrence, échapper au subjonctif : « J’eusse », qui entraînerait, au vers suivant :  » qu’il me touchât » ?

Merci encore pour votre didactique intérêt.

Plus mage

J’aurais, dis-donc, bien avant de naître,

Dû voir venir, ou me méfier ;

Plutôt, passant la porte, scier

De l’arbre neuf ce long rameau maître !

Et si j’avais, déjà vers cinq ans,

Su que perdant pour deux fois ma bouche,

J’eusse lâché, temps chiche, temps louche,

Toute ma niaque, aurais-je mes dents ?

Si j’avais cru qu’à grimper l’if traître,

Tout son poison m’entrerait dedans,

J’aurais boudé les branches du temps,

Gardé fermé l’huis de ma fenêtre.

Que j’étais niais ! J’eus dû dénier

Au Nautonier le droit qu’il me touche

Et ne manger qu’au pain de ma huche,

Pendre Judas pour chaque denier !

Malgré, d’Augias toute l’incurie,

Moi, j’étais pas le mauvais cheval !

(M’accule, Hercule, à fuir par le val)

J’étais grand feu ; me voilà scorie !

salus Membre actif Demandé le 25 avril 2022 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Que j’étais niais ! J’eus dû dénier
Au Nautonier le droit qu’il me touche

Le passé simple est impossible : il vous faut un temps qui exprime l’irréel (en l’occurrence un fait qui ne s’est pas réalisé).
Vous avez le choix entre : « j’aurais pu » conditionnel passé
et en effet « j’eusse pu » conditionnel passé appelé 2e forme qui, avec le verbe pouvoir (pu), n’est pas euphonique.
Je vous conseille « j’aurais pu ». Et, si le nombre de syllabes ou les sonorités ne conviennent pas, vous savez ce qu’il faut faire (c’est le lot, l’art, et le plaisir du poète : reformuler ! >> il me fallait dénier ?)

Tara Grand maître Répondu le 25 avril 2022

Bonsoir,

Passé simple : impossible !!!
Le passé simple est utilisé pour décrire une action qui a eu lieu et qui s’est achevée dans le passé

Prince Grand maître Répondu le 25 avril 2022

Grand merci ; je m’en doutais ;
Mais si je ne m’endettais,
Achetant tant de grammaires,
J’eusse été riche, ma mère !

salus Membre actif Répondu le 25 avril 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.