Bonjour

A quel talent nourri de larmes devrons-nous un jour la plus émouvante élégie, la peinture des tourments subits en silence par les âmes dont les racines tendres encore ne rencontrent que de durs cailloux dans le sol domestique, dont les premières frondaisons sont déchirées par des mains haineuses, dont les fleurs sont atteintes par la gelée au moment où elles s’ouvrent

Cete ortoghraphe est elle correcte et pourquoi?

bath Membre actif Demandé le 10 août 2020 dans Général
4 réponse(s)
 

Bonjour,

Ici, subi signifie « supporté »,  « enduré » ; c’est le PP du verbe subir. ==> subi, subis, subie, subies. ==> des tourments subis.

Subi ne doit pas être confondu avec l’adj. subit, qui signifie « soudain ». ==> subit, subite, etc.

Voyez si nécessaire cet article de l’excellente BDL. 

Prince Grand maître Répondu le 10 août 2020

Bonjour

Je crois que « des tourments subits par les âmes » est mauvais

Je peux le récrire comme ci-dessous
>>> les âmes subirent des tourments
>>> des tourments qui étaient subis par les âmes (tourments = masculin pluriel)
>>> des tourments subis par les âmes

Edwin

Edwindwianto Grand maître Répondu le 10 août 2020

Désolé, Edwin : je ne vous avais pas vu.  🙂

le 10 août 2020.

C’est pas grave Monsieur

Je peux apprendre de votre avis et votre lien

Merci

Edwin

le 10 août 2020.

Ok pour l’explication subi=enduré; subit=soudain .
Sauf que vous êtes en train de corriger Balzac, le lys dans la vallée,  première phrase du texte

alors ?????

.

bath Membre actif Répondu le 10 août 2020

Suis-je en train de corriger  Balzac lui-même, je l’ignore. Comment a-t-il écrit subi* au cas présent ???

J’ai trouvé deux éditions (de 1874 et de 1897) comportant « des tourments subits », fac-similé à l’appui.
L’explication de la coexistence des deux graphies (subis et subits) peut provenir de ce qu’indique le champion du monde d’orthographe dans cet article de Projet Voltaire.

Il n’en reste pas moins que de nos jours, il convient de faire la distinction que j’ai rappelée

Merci pour votre question.

Prince Grand maître Répondu le 10 août 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.