« Avoir pour » ou « avoir comme »?

Bonjour,

J’aimerais savoir laquelle de ces deux expressions est correcte :  » Avoir pour langue maternelle le français » ou  » Avoir comme langue maternelle le français ».
Pouvez-vous m’aider?
Merci

Pascalisa Débutant Demandé le 12 août 2016 dans Question de langue
7 réponse(s)
 

« Avoir comme langue maternelle le français » me paraît être de meilleure langue.

jean bordes Grand maître Répondu le 12 août 2016

Je vous remercie beaucoup.

Pascalisa Débutant Répondu le 12 août 2016

Bonjour,

Les deux expressions me semblant équivalentes, je suis allée voir sur Ngram (que Chambaron m’a fait découvrir) laquelle des deux était la plus utilisée. Quelle ne fut pas ma surprise ! Mais il est vrai que le corpus n’est pas très étendu ni particulièrement représentatif du beau langage.

Evinrude Grand maître Répondu le 13 août 2016

Bonjour,

L’attribut du complément d’objet suit généralement des verbes transitifs directs tels que : nommer, appeler, choisir, élire, déclarer, croire, juger, estimer, trouver, se dire, se croire, se sentir, ainsi que des verbes  suivis d’une préposition (à, de, pour) ou d’un subordonnant (comme) : traiter de, tenir pour, prendre pour, considérer comme… :

Il traita son ami de menteur.

Il est placé généralement après le complément d’objet, mais se sépare de lui si ce complément est pronominalisé :

Cet arbitre considère ce garçon courageux ; cet arbitre le considère courageux.

L’attribut du complément peut être :

• un groupe adjectival (GAdj) : Les invités considèrent cette cérémonie ennuyeuse.
• un groupe nominal (GN) : L’école a nommé ce professeur titulaire du groupe.
• un groupe prépositionnel (GPrép) : Les témoins tiennent ce chauffeur pour responsable.

Construction de l’attribut du complément d’objet

I ─ Ordinairement , l’attribut du complément d’objet est construit directement.

Avoir les yeux bleus.
Avoir la langue bien tendue.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.

J’ appelle cela  de l’incurie.
On l’a nommé
président.


II  L’attribut est introduit par une préposition.

Avec les verbes accepter, avoir,choisir, désigner, laisser, prendre , reconnaître, tenir l’attribut est précédé de pour.

Accepter quelque chose pour argent comptant.
Nous l’avons choisi pour chef
Les voleurs l’ont laissé pour mort.
Prendre des vessies pour des lanternes.
L’officier de l’état civil recevra de chaque partie la déclaration qu’elles veulent se prendre pour mari et femme(Code civil , art.75)
Nous le prenions pour un lâche ; quelque temps après, il combattit et mourut en héros.
Perrin Dandin arrive ; ils le prennent pour juge.

Toutefois avec ces verbes, l’usage ordinaire paraît préférer comme.

L’attribut peut être introduit par comme avec de nombreux verbes, dont certains acceptent pour dans la langue écrite.

Durant la seconde guerre mondiale, la France avait l’Angleterre comme alliée.
Considérer un travail comme une corvée.
Choisir ou prendre comme époux un homme plus âgé.

Cet emploi est issu de comme conjonction introduisant des propositions de comparaison, lesquelles sont souvent averbales.

J’opterais pour votre première proposition:

Avoir le français pour langue maternelle

czardas Grand maître Répondu le 13 août 2016

Bonsoir et merci à tous.
Mais si un élève met « comme » au lieu de « pour », sera-t-il pénalisé dans son exposé?

Pascalisa Débutant Répondu le 13 août 2016

Bonsoir,

Il ressort de tout ce que je lis plus haut que : non ! Si c’était le cas, n’hésitez pas à demander sur quoi le correcteur s’appuie pour condamner cette tournure.

Evinrude Grand maître Répondu le 13 août 2016

Merci à tous

Pascalisa Débutant Répondu le 14 août 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.