« Avoir l’eau à la bouche » ou « En avoir l’eau à la bouche »

Bonjour,

J’aimerais savoir si ces deux versions sont interchangeables:

  1.  Avoir l’eau à la bouche
  2.  En avoir l’eau à la bouche

Il eut l’eau à la bouche
Il en eut l’eau à la bouche

Croyez-vous que la nuance dans les deux phrases ci-dessus est la même? Est-ce que « en » ne devrait pas être untilisé dans cette expression qu’en tant que « pronom »
Par exemple: « les mets étaient délicieux, il en eut l’eau à la bouche ». Je sens que le « en » boite comme pronom mais si l’expression est bel et bien « en avoir l’eau à la bouche », alors je sens que la phrase devient potable.  Mais alors, est-ce toujours la même nuance si l’on dit « les mets étaient délicieux, il eut l’eau à la bouche »

Merci d’avance pour vos réponses.

Jean.

JeanMM Débutant Demandé le 7 octobre 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Votre analyse est juste : « en » est un pronom.

Les mets avaient l’air délicieux, il en eut l’eau à la bouche : « en » reprend l’idée contenue dans la première proposition.
Il est possible de le supprimer : alors on comprend quand même ce qui met l’au à la bouche au « il » de la deuxième proposition ; on le comprend pas déduction.

Souvent, on peut choisir de préciser plus ou moins ce qu’on veut signifier.
Autre exemple :
Elle se coucha fort tard. Le lendemain elle avait l’air fatiguée.
Ou :
Elle se coucha fort tard et donc le lendemain elle avait l’air fatiguée.
En ce cas, c’est le coupe de conjonctions « et donc » qui peut ou non être utilisé.

Les pronoms (notamment, mais aussi les conjonctions, les processus de reprise, etc. ) servent à la cohérence du texte. On peut choisir aussi de produire un texte plus elliptique pour un effet autre.
—-
L’expression est « avoir l’eau à la bouche ». Cependant elle n’est pas figée au point de refuser un COD (en) ou un complément circonstanciel de lieu (devant ces mets appétissants) On peut aussi changer le verbe : toute cette présentation de recettes lui avaient mis l’eau à la bouche

Quand une formulation, quelle qu’elle soit, varie ne serait-ce que d’un mot (ou sur un mot, ou de la place d’un mot), on a forcément une nuance de sens.


Tara Grand maître Répondu le 7 octobre 2021

Bonsoir Tara,
Merci beaucoup pour votre réponse.  C’est toujours un plaisir de vous lire.

JeanMM Débutant Répondu le 7 octobre 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.