« Avoir affaire » ou « avoir à faire »

Répondu

Bonjour.

Quelle est l’expression correcte dans la situation suivante :

« Vu la multiplication de soulèvements populaires à travers le monde entier, j’en conclus qu’on A AFFAIRE À une révolte planétaire. » ou « (…) j’en conclus qu’on A À FAIRE À une révolte planétaire. » ?

Merci de vos éclaircissements,
Jean

Jean Amateur éclairé Demandé le 21 octobre 2019 dans Général
Ajouter un commentaire
1 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,

La réponse est ICI avec des explications et des exemples concrets

czardas Grand maître Répondu le 21 octobre 2019

Merci Czardas !

le 21 octobre 2019.

J’ai lu le lien, et voici ce qu’écrit Bruno que tout le monde connait :
Il est à noter que si la forme « avoir affaire » n’a pas disparu, comme on l’a vu plus haut, de nos habitudes langagières, il n’en va pas de même quand elle est suivie de la préposition « de ». On n’a aujourd’hui plus rien… à faire de la construction « avoir affaire de », laquelle fut pourtant plébiscitée par nos écrivains classiques.
Je ne suis pas d’accord, 🙂
Il fallait écrire :
Il est à noter que si la forme « avoir affaire » n’a pas disparu de nos habitudes langagières, comme on l’a vu plus haut, il n’en va pas de même quand…

le 22 octobre 2019.
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.