Avant que + subjonctif ou indicatif ?

Bonjour, j’ai consulté un article sur la page Facebook « Le Monde.fr Campus ».
Et j’ai repéré la chose suivante : « En Algérie aussi, les résultats du ‪#‎bac2015‬ viennent de tomber. Mais là-bas, c’est surtout 100 jours avant qu’il fait l’objet de célébrations, parfois jusqu’à l’excès. ».

Est-ce que l’usage de « avant qu’il fait l’objet » est correct  ? Si oui, pourquoi ? J’ai toujours pensé que « avant que » est suivi du subjonctif.

Merci d’avance pour vos réponses.

Muvit Débutant Demandé le 14 juillet 2015 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

Bonjour,

Dans votre exemple, il ne s’agit pas de la conjonction avant que, mais de l’adverbe avant suivi de la conjonction que. 😉 Cent jours avant est ici complément adverbial de temps.

La phrase aurait pu être :
C’est surtout le vendredi soir qu’il fait l’objet de célébrations.

Dans la tournure suivante, en revanche, nous avons bien la conjonction avant que (d’où le subjonctif) :
C’est surtout cent jours avant que les résultats du bac ne soient diffusés que celui-ci fait l’objet de célébrations.

Vlavv Maître Répondu le 15 juillet 2015

« Je rentrerai avant que la nuit ne soit tombée » : employé avec la locution conjonctive avant que, le verbe se met ici au subjonctif.

« Quelques jours avant, nous lui avions rendu visite », « nous lui avions rendu visite quelques jours avant » ou « c’était quelques jours avant, que nous lui avions rendu visite » (et non « c’était quelques jours avant que nous lui ayons rendu visite qu’il a été promu »).
Avant est ici adverbe, que est conjonction de subordination, le verbe se met à l’indicatif.

Ainsi : « Mais là-bas, le bac fait surtout l’objet de célébrations, cent jours avant que les résultats tombent ». Le sens de votre exemple est bien : «il fait l’objet de célébrations cent jours avant » ; il convient bien d’employer l’indicatif pour le verbe faire.

On a donc : « Mais là-bas, c’est cent jours avant[,] qu’il fait l’objet de célébrations… », avec « avant » adverbe et « que », conjonction ; et non « c’est cent jours avant qu’il [fasse]… ».

Pour une écriture soignée, il faut éviter d’écrire les nombres en chiffres : « c’est cent jours avant… » est préférable à « c’est 100 jours avant… ». 

jean bordes Grand maître Répondu le 16 juillet 2015
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.