auxiliaire?

Bonjour,
Que diriez-vous?
L’hiver a passé comme les autres années
L’hiver est passé comme les autres années

Merci mille fois!
Amélie

cocotteensucre Membre actif Demandé le 24 juillet 2021 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

En principe, le verbe passer peut se conjuguer avec avoir ou être selon qu’on veut mettre l’accent sur l’action (avoir) ou sur l’état résultant (être).
En pratique cependant, passer s’emploie aujourd’hui le plus souvent avec être, du moins à la forme intransitive, c’est-à-dire sans complément d’objet. L’auxiliaire avoir n’est pas fautif et reste donc possible, mais il peut être senti comme vieilli.

Exemples :

 

– Ils sont passés maîtres dans l’art de vendre du rêve.

– Où étiez-vous donc passés?

– Ce temps est passé, c’est une époque révolue.

– Après bien des hésitations, ils sont enfin passés à l’action.

– Je suis passée tout à l’heure, mais vous étiez absents.

– Tu es passé tout droit! (L’auxiliaire avoir reste possible : Tu as passé tout droit!)

– Les randonneurs sont passés par ici. (ou : Les randonneurs ont passé par ici.)

– Ma sœur est passée à la télé et elle a été excellente. (ou : Ma sœur a passé à la télé.)

Toutefois, lorsqu’il est suivi d’un complément d’objet direct, passer reçoit toujours l’auxiliaire avoir. Il en va de même lorsque passer signifie « être considéré comme, avoir la réputation de ».

Exemples :

 Avez-vous passé de belles vacances?

– Croyez-le ou non, il a passé son chemin sans lui porter secours.

– Cela fait longtemps que nous avons passé l’éponge.

– Tu as passé cet examen haut la main!

– J’ai passé pour un idiot! (passer a ici le sens d’« être considéré comme »)

joelle Grand maître Répondu le 24 juillet 2021

Merci! le côté « vieilli » correspond bien à mon texte.

cocotteensucre Membre actif Répondu le 24 juillet 2021

Il arrive aussi que « passer » avec « avoir » n’ait pas de cod :
1 il a passé devant la maison
ou
2 il est passé devant la maison
Notion d’action en 1 qui est un peu équivalent au passé simple il passa devant la maison

Ceci est vrai pour d’autres verbes de mouvement qui peuvent recevoir un cod:
Il a monté / il est monté
Il a descendu/ il est descendu
Même si ces dernières formes avec « avoir » sont ressenties comme populaires.

Mais jamais il a sorti – il a rentré (sauf avec un cod : il a sorti/rentré les bêtes – *il a entré – *il a allé – *il a venu
Au contraire : il a couru et non *il est couru
Tentative d’explication : si sorti, rentré peuvent désigner des états, couru ne le peut pas.

Il semblerait que les verbes capables de recevoir un cod, (même s’ils n’en ont pas) et donc capables de désigner un état, acceptent les deux auxiliaires avec une nuance de sens.

Tara Grand maître Répondu le 25 juillet 2021

J’ai l’impression (mais je me trompe peut-être) qu’il y a tout de même une légère nuance entre les deux formulations et que leur sens n’est pas tout à fait identique:
– «  l’hiver a passé comme les autres années » : il n’y a pas eu de différence entre cet hiver et les précédents, il a passé (= s’est déroulé) de la même manière;
– « l’hiver est passé comme les autres années » : l’hiver est à présent terminé, comme cela arrive chaque année.

Suis-je le seul à percevoir cette différence ?

GeorgeAbitbol Grand maître Répondu le 25 juillet 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.