Article « de »

Bonjour,

Dans les deux phrases suivantes, je me demande si le deuxième « de » peut être supprimé:

1-Les magistrats s’en allèrent inspecter les lieux en compagnie du chef Gardin et de ses deux hommes. »

Pour alléger la phrase, puis-je écrire ‘ »… s’en allèrent inspecter les lieux en compagnie du chef Gardin et ses deux hommes. » ?

2- Il fut privé de son travail en même temps que de son unique raison d’être.

Même question. Puis-je écrire: « Il fut privé de son travail en même temps que son unique raison d’être. »?

Merci!

Bernard Érudit Demandé le 16 août 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Merci!

Bernard Érudit Répondu le 17 août 2021

Bonsoir,

La préposition de se répète en principe.

Non, on n’est pas dans un cas où de ne se répète pas. 

Prince Grand maître Répondu le 16 août 2021

Bonjour Bernard,

A ce qu’il me semble, vous pouvez effectivement supprimer le « de » dans la première phrase, mais plus difficilement dans la deuxième car dans ce cas, cela introduirait une possibilité de mal interpréter la phrase.

« Il fut privé de son travail en même temps que de son unique raison d’être. » – On comprend que le travail de la personne en question est son unique raison d’être, ou en tout cas que celle-ci est fortement liée à celui-là, au point que la perte de l’un entraîne la perte de l’autre.

« Il fut privé de son travail en même temps que son unique raison d’être. » – Il est possible de comprendre que « son unique raison d’être », sujet à part entière et non nécessairement lié au travail de la personne dont il est question, a également été privée de son travail (à elle), en même temps que « il ».

C’est pourquoi je vous conseille de laisser le « de » dans cette phrase.

GeorgeAbitbol Grand maître Répondu le 17 août 2021

« A ce qu’il me semble  » ???????????????? Aïe, ça fait vraiment mal aux yeux !!!

le 17 août 2021.

Chère Cathy,

Vous me voyez fort marri d’apprendre le désagrément oculaire qui semble vous affecter. Toutefois, celui-ci ne peut être dû à mon utilisation d’une tournure dont l’usage est pourtant dûment attesté par l’Académie…

« Loc. Ce me semble ou, vieilli, ce semble, selon moi ; d’après ce que je sais, ce que je ressens. Il faudrait, ce me semble, user d’indulgence. Vous n’êtes pas médecin, ce me semble. À ce qu’il me semble, dans la mesure où je peux en juger. Que vous semble-t-il de… ? que pensez-vous de… ? Que vous semble-t-il de son départ, que vous en semble-t-il ou, ellipt. et vieilli, que vous en semble ? Elliptiquement. Si bon lui semble, si bon vous semble, si cela lui plaît, si cela vous plaît. Qu’il vienne si bon lui semble. Il en a usé comme bon lui a semblé. Faites comme bon vous semblera.
»

https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9S1126
(La mise en exergue est de mon fait.)

Tous mes voeux de bonne santé oculaire !

le 17 août 2021.

Veuillez accepter mes plus plates excuses, la tournure me semble si  incorrecte………

le 21 août 2021.

Excuses acceptées 🙂

le 21 août 2021.

Merci pour vos réponses!

Bernard Érudit Répondu le 24 août 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.