Après que + concordance des temps

Répondu

Bonjour, je suis en train de travailler mon français avec Le Grand Livre de l’orthographe et je ne comprends pas l’une des réponses données dans l’un des exercices. Si vous pouviez m’apporter vos lumières.

Dans l’exercice, la phrase « Elle a été affectée à ton poste peu après que tu aies été nommé à Blois » est considérée comme erronée. Jusque là, tout va bien. Il faut mettre un indicatif et non un subjonctif après un « après que ». Mais la correction propose « eus été nommé » à la place de « aies été nommé ».  Et là, je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas « as été nommé » la réponse correcte. Si quelqu’un peut m’expliquer…

Apprenant Débutant Demandé le 25 janvier 2022 dans Conjugaison

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

8 réponse(s)
 

Bonjour,

Elle a été affectée à ton poste peu après que tu eus été nommé à Blois.

C’est le passé antérieur de l’indicatif du verbe être : c’est correct.

Prince Grand maître Répondu le 25 janvier 2022

Entendu, mais dans le même exercice, il y a la phrase « Cette région a été désertée après que le principal employeur ait eu mis la clef sous la porte. » Et cette fois, la réponse indiquée est de remplacer « ait » par « a  eu mis ». Il n’y a pas contradiction entre ces deux exemples ? Je suis vraiment perdu.

Apprenant Débutant Répondu le 25 janvier 2022

Ce n’est pas une erreur.

Prince Grand maître Répondu le 25 janvier 2022

Tant mieux s’il n’y a pas d’erreur dans un livre censé nous apprendre l’orthographe. ^^ D’ailleurs, je ne cherchais pas une erreur, mais à comprendre pourquoi les deux réponses sont différentes. Pour moi, elles devraient être identiques. Où est mon erreur à moi ? S’il est possible de me l’expliquer…

Apprenant Débutant Répondu le 25 janvier 2022
Meilleure réponse

Pour plus de clarté, utilisons des formes actives :
On l‘affecta à ton poste peu après qu’on t‘eut nommé à Blois.
passé simple —>antériorité = passé antérieur

On l’a affecté à ton poste peu après qu’on t‘a eu nommé à Blois.
passé composé —> antériorité = passé surcomposé

Si on écrit ;
On l’a affecté à ton poste après qu’on t’eut nommé à Blois.
On manque de cohérence effectivement. Mais cela s’explique de ce que le passé composé est parfois employé en remplacement du passé simple. Autrement dit, on leur reconnaît (à tort ou à raison) la même valeur. D’où le passé antérieur dans la subordonnée à la place du passé surcomposé.

Ai-je été assez claire ?

Tara Grand maître Répondu le 25 janvier 2022

Oui, Tara, c’est plus clair. Merci pour l’explication. 🙂

Apprenant Débutant Répondu le 25 janvier 2022

Vous avez raison, la bonne articulation des temps est : passé composé + passé composé.
— On t’a viré, puis elle est venue. = Elle est venue après qu’on t’a viré, après que tu as été viré.
C’est du séquençage. Il ne faut pas chercher plus loin.

Ne cherchez pas ici de concordance des temps (titre de votre question). La concordance des temps, c’est quand une proposition subordonnée dépend syntaxiquement d’une principale.

Il suffit de mettre un temps composé pour respecter la notion d’antériorité du mot « après », et de conserver des temps cohérents :
— elle viendra après que tu auras été viré, après qu’on t’aura viré
— elle vint après que tu eus été viré, après qu’on t’eut viré
— elle est venue après que tu as été viré, après qu’on t’a viré

L’auteur du livre pense-t-il qu’en commençant par un passé composé, il faut mettre un temps « encore plus ancien » après le « après que » ?
1. C’est faux, un temps composé, quel qu’il soit, exprime l’antériorité à ce qui précède, l’antériorité à l’antériorité reste de l’antériorité, il n’y a aucune notion de sur-antériorité à ajouter. Et non, l’antériorité au passé composé n’est pas le passé surcomposé comme le pense Tara, ni le passé antérieur comme le pense l’auteur de votre manuel.
2. Ce n’est certainement pas en mélangeant le système « présent + passé composé » au système « passé simple + passé antérieur » qu’on arrivera à apporter la moindre nuance intéressante. On obtiendra juste une phrase déstructurée. 
3. L’exemple que vous citez est moderne, il s’inscrit dans le système « présent + passé composé », on ne doit pas y intégrer de passé simple ou de passé antérieur (ni dans cette phrase ni dans l’ensemble du texte).
4. La réponse du livre est une erreur, il faut accepter de l’écrire clairement.
5. L’exemple « après qu’il a eu mis la clé sous la porte » du même exercice du même livre est également très litigieux, pour une autre raison. (Quel est le titre de l’exercice ?)
6. Si le livre ne dit pas pourquoi on change tout à coup de système après « après » dans le premier exemple, et dans le second exemple pourquoi il faut tout à coup un passé surcomposé après « après », alors il triche.
7. Les exemples inventés de toute pièce pour justifier une règle, et on en trouve à la pelle, sont très souvent fautifs. Ce n’est pas une méthode de grammairien.
8. Le métier de Dominique Dumas est d’écrire et de vendre des livres. Elle n’a pas de qualification particulière concernant l’utilisation du passé antérieur dans un système présent.
9. Les gens qui ont un esprit confus, comme les vendeurs d’assurances, aiment mélanger des notions (antériorité, concordance, systèmes cohérents, voix du verbe, mode, temps composés, temps surcomposés…) pour mieux dissimuler leur méconnaissance de l’un de ces critères pris isolément.
10. On t’a viré, puis elle est venue = Elle est venue après qu’on t’a viré, après que tu as été viré.

Anonyme Débutant Répondu le 25 janvier 2022

Entendu, Feuillu. Merci pour cette autre explication.

Apprenant Débutant Répondu le 26 janvier 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.