apporte des produits à la ville / en ville

Répondu

Bonjour,

Ce camion apporte des produits à la ville.

Ce camion apporte des produits en ville.

Est-ce que la deuxième phrase est aussi correcte ?

Merci

Automne Grand maître Demandé le 1 juin 2021 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Les deux sont possibles mais évidemment il y a nuance :
« en ville » cette locution inclut dans son sens l’idée de tout ce qu’on peut trouver dans une ville : on dîne en ville. On va faire des courses en ville..
« à la ville » s’oppose plus nettement à « à la campagne » – on lira plus qu’on n’entendra cette expression.

Pour votre exemple :
Ce camion apporte des produits à la ville : il s’agit d’une ville précise mais non mentionnée (s’oppose à « à la campagne »)

Ce camion apporte des produits en ville : les interlocuteurs savent de quelle ville il s’agit

Tara Grand maître Répondu le 1 juin 2021

Merci. Tara, pourquoi vous avez omis l’article devant « nuance » dans votre première phrase ? Il est possible d’employer l’article indéfini, n’est-ce pas ?

le 1 juin 2021.

Oui c’est possible.
On peut omettre l’article dans le cas de noms abstraits comme c’est le cas ici.

le 1 juin 2021.

Avec le verbe « apporter » :
* « en ville » est un complément adverbial du verbe « apporter » ; il complète ou précise le sens du verbe « apporter ».
* « à la ville » est un complément d’objet indirect (complément d’objet second ici, ou complément d’attribution, plusieurs mots existent, comme dans « donner quelque chose à quelqu’un »).

Les deux se mélangent parfois, tellement les sens sont proches quand ils ont tous les deux un sens géographique, mais la syntaxe est différente :
* Complément adverbial :
— Circuler en ville et plus difficile que circuler en zone rurale.
— Livrer des produits en ville et plus difficile que livrer des produits en zone rurale.
(qu’un COD s’intercale entre le verbe et son complément adverbial n’importe pas)
* Complément d’objet indirect (généralement accompagné d’un complément d’objet direct) :
— Je livre des fleurs à un client.
— J’apporte des produits à la ville.
* Complément adverbial malgré la présence d’un COD :
— Apporter des produits en ville.
C’est moins complet syntaxiquement, car on se prive du COI qui peut parfois sembler nécessaire au verbe « apporter ». Mais ce COI/COS n’est pas non plus indispensable (j’ai apporté des fleurs), donc c’est correct.

Quand il s’agit d’un complément essentiel qui n’est ni COD ni COI (par exemple avec le verbe « aller » : je vais à la ville ou je vais en ville), c’est une autre question, faisant appel à d’autres nuances.

Enfin, il pourra également arriver dans d’autres phrases que « en ville » ou plus rarement « à la ville » soient des compléments circonstanciels de lieu portant sur l’ensemble de la phrase.

Note : qu’on sache ou non de quelle ville il s’agit n’importe pas.

Merou Maître Répondu le 1 juin 2021

Merci !

le 2 juin 2021.

Les  deux sont possibles.

Prince Grand maître Répondu le 1 juin 2021

« Ce camion apporte des produits en ville : les interlocuteurs savent de quelle ville il s’agit. »

Pas forcément, s’il s’agit de deux villes équidistantes de l’endroit d’où on apporte les produits ! 

le 1 juin 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.