Analyse : « Je t’ai vu couper cet arbre »

Bonjour,
Je suis en train de me perfectionner en analyse (nature/fonction) de notre langue. Mais il y a parfois quelques subtilités qui me laissent des questions. En voici une avec la phrase :
« Je t’ai vu couper cet arbre. »

Je = sujet
Voir = verbe passé composé
t’ = COD de voir
couper = COD (ou COS) de voir
cet arbre = COD de « couper »

J’espère avoir analysé correctement les fonctions. Mais qu’en est-il de la nature de « couper cet arbre »?
– Une complétive infinitive?
– Une proposition infinitive ?
– Un complément contenant un infinitif?
– Autre ?

Je ne sais pas quel est le terme pour la nommer…

Merci.

Boitaumail Membre actif Demandé le 8 février 2018 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour,

On pourrait écrire avec un sujet différent :

J’ai vu les bûcherons couper cet arbre.

Dans cette phrase il y a deux propositions : j’ai vu ; proposition principale ─  les bûcherons couper cet arbre ; proposition infinitive dont le sujet est bûcherons.

Dans votre phrase « t’ » est le sujet du  verbe couper (c’est « t’ » qui coupe)

Cette proposition infinitive, bien qu’elle ne soit pas introduite par un terme subordonnant est une proposition subordonnée complétive C.O.D. du verbe voir.

czardas Grand maître Répondu le 8 février 2018

Bonjour Boitaumail.

On remarque que le sujet de l’infinitif, te, est différent de celui du verbe principal, je. Dans cette situation, « couper le bois » est une proposition infinitive, subordonnée COD construite avec un infinitif.

Quand le sujet du verbe principal est aussi sujet de l’infinitif, celui-ci a la fonction de complément d’objet (direct ou indirect selon le cas) : j’espère réussir ma vie (réussir est COD).

PhL Grand maître Répondu le 8 février 2018

Merci PhL,
Donc si je comprends bien :
– Je peux dire que c’est une proposition. (Nature)
– Je peux dire qu’elle est subordonnée. (Nature)
– Je peux dire qu’elle est infinitive. (Nature)
– Je peux dire qu’elle est COD du verbe « voir ». (Fonction)

Donc je peux finalement dire que c’est une :
Proposition subordonnée infinitive COD du verbe voir.

D’après mes lectures sur les subordonnées complétives, ces dernières sont justement complément d’objet d’un verbe.

Alors ai-je le droit de dire dans mon cas qu’il s’agit finalement d’une :
Proposition subordonnée complétives infinitive COD du verbe voir.

?
Si c’est bon, je crois que je commence à joindre des bouts dans ma compréhension grâces à vos retours :).

Boitaumail Membre actif Répondu le 8 février 2018

En effet, il s’agit d’une proposition subordonnée infinitive COD du verbe voir.
Une subordonnée complétive est une subordonnée COD ou sujet.
Vous pouvez donc dire qu’il s’agit d’une proposition infinitive (à valeur de relative) subordonnée complétive COD.

le 8 février 2018.

Merci à vous pour vos réponses. Elles m’aident à y voir plus clair dans les règles.

Boitaumail Membre actif Répondu le 8 février 2018
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.