Analyse grammaticale

Bonjour,

Je ne parviens pas à analyser la phrase ci-dessous :

« Un épais brouillard saturé de flocons, ceux entre neige et glace qui piquent le visage, recouvrait la montagne. »

1/ Tout d’abord, est-elle correcte ?
2/ Et, si c’est le cas, comment analyser « ceux entre neige et glace qui piquent le visage » ?

Ce n’est pas, à mon avis (je débute en grammaire), un complément non essentiel à valeur explicative inséré dans la phrase.
Alors qu’est-ce que c’est ?
Une apposition ? Autre chose ?

D’avance merci.

Colin Débutant Demandé le 23 octobre 2016 dans Général

Peut-être serait-il intéressant de revoir la définition du mot brouillard.

le 24 octobre 2016.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

Bonjour,

Le groupe de mots « , ceux entre neige et glace qui piquent le visage,  » est en effet une apposition, détachée du nom qu’il complète (flocons) et de la phrase par deux virgules. Vous pouvez le supprimer sans dommages pour la phrase.
Il s’agit d’un groupe pronominal, dont le noyau est le pronom « ceux ».  
Analyse :
nature => groupe pronominal
fonction => apposition au nom « flocons »

Pour plus d’explications à propos de l’apposition  : http://www.espacefrancais.com/lapposition/ et http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=3442

Evinrude Grand maître Répondu le 23 octobre 2016

Bonjour,

Je comprends que vous ayez des difficultés à analyser cette phrase, car sa construction est lourde.

Écrivez plutôt:

« Un épais brouillard saturé de flocons mêlés de neige et glace, qui piquent le visage, recouvrait la montagne. »

qui piquent le visage  proposition relative  ─  apposition de flocons.

czardas Grand maître Répondu le 23 octobre 2016

Je pense qu’il n’est ni utile ni préférable de modifier la phrase, j’avais dit à plusieurs reprises que c’était au mieux souvent inutile.
« […] de flocons, ceux entre neige et glace… » signifie que les flocons ne sont ni neige , ni glace, mais sont « entre neige et glace », il y a une nuance qu’il convient de relever.
Cela a son importance si l’auteur a réellement voulu exprimer cette impression. Pourquoi vouloir modifier sa pensée ?
De plus, sa phrase n’est pas lourde du tout, elle contient une apposition, voilà tout, chose courante en littérature.
Ici, cette apposition renforce, à mon sens, le sentiment de froid et de picotement glacé.

le 23 octobre 2016.

Je maintiens mon point de vue. Lourde est ici un euphémisme

le 23 octobre 2016.

Bonjour,

Je vous remercie infiniment.
Pour votre réponse et pour les liens associés qui me seront très utiles.

Pendant des heures, j’ai cherché sur Google books des structures similaires, mais je n’ai rien trouvé d’exploitable.
J’ai ma réponse maintenant ; et, je vais pouvoir l’utiliser pour tout le texte que je dois corriger.

Merci encore.

Très bonne journée,
Colin

Colin Débutant Répondu le 23 octobre 2016

Merci pour tous ces commentaires.

Je voulais effectivement exprimer un « picotement glacé ».
Je pensais à ces flocons de neige avec un coeur de glace (ou qui se transforment en glace au contact de la peau) qui donnent une sensation de piqûre d’aiguille quand ils s’écrasent sur votre visage ; et, cette idée a donné ma phrase.

Puisqu’elle est grammaticalement correcte et conforme à ma pensée, je la retiens.
Mais je comprends parfaitement qu’on puisse la trouver « lourde ». Moi, elle me paraissait « bizarre ».
Je suis rassuré.

Votre forum est vraiment utile.
Je ne manquerai pas de soumettre d’autres phrases.

PS j’ai répondu ici, car je ne peux pas laisser de commentaires.
J’espère que ce n’est pas contraire à la charte du site.

Colin Débutant Répondu le 24 octobre 2016

Ce phénomène météorologique consistant en la précipitation de granules formés de neige et de cristaux de glace est appelé grésil.

Quant au brouillard givrant,  c’est un brouillard composé de gouttelettes d’eau surfondue (à l’état liquide par température négative, elles gèlent au moindre contact)

le 24 octobre 2016.

Non, non, la charte du site vous pardonnera certainement : tant que vous ne pouvez pas commenter, vous êtes bien obligé de passer par la case « répondre ». Bonne semaine

le 24 octobre 2016.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.