a / ai

Bonjour

 

Dit-on : c’est moi qui a marqué le but ou bien qui ai marqué le but ?

 

JCDEY Maître Demandé le 2 janvier 2016 dans Général

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

4 réponse(s)
 

C’est moi qui ai marqué = j’ai marqué (c’est moi qui : je)

C’est toi qui as marqué = (c’est toi qui : tu)

etc.

Vous utilisez un pronom tonique (moi, toi, lui, elle, nous, vous, eux, elles) qui correspond à un pronom personnel : moi = je, toi = tu , etc.
Il suffit de trouver à quel pronom personnel il correspond.

« Nous, qui aimons les chocolats, en avons dégusté à la période des fêtes ».

joelle Grand maître Répondu le 2 janvier 2016

Ah, D’accord..

J’ai bien compris maintenant..

mais si je remplace le (je) par (la personne), je dirai : la personne qui a marqué le but ou bien, qui aie marqué le but  ?

pourquoi le subjonctif est également autorisé ?

JCDEY Maître Répondu le 3 janvier 2016

Le subjonctif n’est pas possible dans cette construction. Il s’agit du passé composé de marquer conjugué avec l’auxiliaire avoir au présent : j’ai, tu as, il a, etc.
D’où la personne qui a marqué

Nanou0 Maître Répondu le 4 janvier 2016

La personne qui a marqué le but : il s’agit d’une construction à l’indicatif qui exprime la réalité de l’action, dans une subordonnée relative.

Le subjonctif ne fait pas partie de cet emploi. Pour mémoire, voici un rappel non exhaustif sur le rôle du subjonctif dans les subordonnées.
LE SUBJONCTIF s’emploie APRÈS CERTAINS VERBES dans la subordonnée si le verbe de la principale exprime le doute, l’improbabilité, la volonté, le désir, la défense, la nécessité, la possibilité, l’impossibilité ou un sentiment.
Par exemple, aimer que, apprécier que ; attendre que ; défendre que ; désirer que ; douter que ; être content que ; être désolé que, …

joelle Grand maître Répondu le 4 janvier 2016
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.