adressé ou adressée

Bonjour, doit-on écrire « merci de m’avoir adressé ou adressée » lorsque l’auteur est une femme. merci

sand08 Débutant Demandé le 31 juillet 2020 dans Accords
Ajouter un commentaire
6 réponse(s)
 

Merci de m’avoir adressée, si c’est une femme. Accord avec le COD « m' » placé avant. 

Complément de réponse après la remarque de Bamako :
On peut bien adresser une personne à un service ou une autre personne. Bien sûr, il peut y avoir un autre COD qui n’est pas mentionné dans cette phrase – Peut-être que vous avez envisagé cette hypothèse – auquel cas on aurait les deux accords : 
« Merci de m’avoir adressé les documents demandés  » (au sens de transmis).==>pas d’accord même si l’auteur est une femme.

joelle Grand maître Répondu le 31 juillet 2020

Il doit faire très couvert en France, ce matin. Des nuages noirs sous un ciel bas, ou un épais brouillard  qui bouche la vue à 2 mètres.  🙂

le 31 juillet 2020.

Je ne comprends pas votre petite remarque. Quel est le problème ?
On peut bien adresser une personne à un service ou une autre personne. Bien sûr, il peut y avoir un autre COD qui n’est pas mentionné dans cette phrase – Peut-être que vous avez envisagé cette hypothèse – auquel cas on aurait les deux accords :
« Merci de m’avoir adressé les documents demandés  » (au sens de transmis).==>pas d’accord même si l’auteur est une femme.

le 31 juillet 2020.

Ça devient donc un jeu de devinettes  🙂 Je suis pourtant certain que si l’auteur avait pensé au sens que vous avez retenu, il aurait utilisé « diriger », « orienter » dans son bout de phrase.

le 31 juillet 2020.

Si vous en êtes certain, alors … tout s’éclaire ! Donc vous n’avez jamais entendu « adresser » dans le sens de « orienter » ? Dans les consultations médicales, c’est pourtant usité (Vous m’avez adressé une patiente….).  Mais, je ne veux pas vous faire changer d’avis !!!

le 31 juillet 2020.

Je n’ai pas écrit que « adresser » ne pouvait pas avoir le sens de « orienter ».  Auriez-vous des lacunes de lecture ?  🙂

le 31 juillet 2020.

Non, je sais à peu près lire mais j’ai – apparemment – des lacunes pour comprendre ce que vous écrivez, c’est sûr…

le 31 juillet 2020.
Ajouter un commentaire

Merci beaucoup. Bonne journée

sand08 Débutant Répondu le 31 juillet 2020
Ajouter un commentaire

Bonjour

J’ai cite la construction du verbe « adresser » comme ci-dessous

J’écris « De m’avoir adressée » parce que « m' » est une femme et le COD du « adresser » qui se pose avant l’auxiliaire « avoir »

Edwin

Edwindwianto Grand maître Répondu le 31 juillet 2020

Dans la construction adresser quelque chose à quelqu’un, à quelqu’un n’est pas COD, mais COI : à quelqu’un / à Françoise ; le COD est quelque chose. L’accord ne se fait donc pas avec à quelqu’un. Il se fera avec le COD quelque chose, s’il est placé avant l’auxiliaire.

Guy m’a adressé une question pertinente. (Pas d’accord COD placé après l’auxiliaire.)
La question que m’a adressée Guy était très pertinente. (Accord avec la question = COD antéposé.)

On le voit d’ailleurs si on met la troisième personne : c’est le pronom datif lui qui est utilisé et non le pronom accusatif le / la / l’.

Guy lui a adressé une question très pertinente.
*Guy l’a adressée une question très pertinente.

On fera l’accord avec la personne avec la construction adresser quelqu’un à quelqu’un / quelque part.

Le médecin a adressé sa patiente à sa consœur.
Le médecin l’a adressée à sa consœur. (Accord avec sa patiente = COD antéposé)

Mais si c’est consœur (COI) qui est pronominalisé, on ne fera pas l’accord :

Le médecin lui a adressé sa patiente.

 

__________

(Edwin, personnellement, je trouve un peu embêtant que tu répondes, surtout sans préciser que tu es étranger et que tes réponses risquent d’être erronées. Ça fait plusieurs fois que je constate que tes réponses franchement fausses ou approximatives sont choisies comme meilleure réponse par les demandeurs, qui manifestement ne sont pas toujours à même de bien juger de la pertinence des réponses apportées.)

 

 

le 31 juillet 2020.
Ajouter un commentaire

Mon interrogation est « merci de m’avoir adressé(e) en consultation Mme X » en consultation

sand08 Débutant Répondu le 31 juillet 2020

Alors, la première réponse de joelle est parfaite.

le 31 juillet 2020.

Merci pour votre confirmation, les remarques de B. m’avaient un peu fait douter…

le 31 juillet 2020.

Il faut préciser, Phil-en-trope, que la réponse de Joelle à la devinette est parfaite 🙂

le 31 juillet 2020.

De rien joelle.

Oui Bamako, c’est vrai que c’est un peu de la devinette. Cela étant, je crois avoir envisagé toutes les solutions dans mon commentaire fait sous la réponse d’Edwin.

6 jours auparavant.
Ajouter un commentaire

Hum… il y a quelque chose que je ne comprends pas sur le dernier commentaire de sand08 avec la phrase Mon interrogation est « merci de m’avoir adressé(e) en consultation Mme X » en consultation

Joelle a raison sur le fait qu’on peut adresser quelqu’un (ou quelque chose) à une autre personne et donc le fait que cela s’accorde si cette personne qui est adressée est une femme.

Merci de m’avoir adressée à ce médecin

Je suis une femme et on m’a adressée moi à un médecin, donc on accorde si j’ai bien compris.

Mais sand08 a noté  « merci de m’avoir adressé(e) en consultation Mme X »

Je ne comprends pas pourquoi il y a l’accord en parenthèse. C’est Mme X qui a été adressée, COD, placé après, donc pas d’accord pour moi. C’est à moi que cela a été adressé, COI, donc pas d’accord non plus.

Pour moi, dans cette phrase, il n’y aura jamais d’accord, indépendamment de savoir si c’est une femme ou non, donc le fait d’avoir l’accord en parenthèse me perturbe et me paraît faux. A moins que je n’ai pas compris quelque chose. J’aurais juste mis merci de m’avoir adressé en consultation Mme X

Misty Débutant Répondu 7 jours auparavant

vous avez raison : voir mon complément de réponse avec  » les documents » puisque je n’avais pas la phrase complète.
Merci de m’avoir adressé en consultation Mme X.
on n’accorde pas « adressé » avec m’ qui n’est pas COD dans ce. cas mais COI

6 jours auparavant.
Ajouter un commentaire

Dans un monde sérieux, vous auriez évidemment raison Misty. Mais nous sommes entrés dans l’ère de la post-vérité. Une fois une nouvelle vérité affirmée, un réseau bien organisé la défendra jusqu’au bout.
Avez-vous observé le processus ? Comment ils se mis à quatre pour dire des bêtises et conclure en chœur qu’ils avaient rédigé une « réponse parfaite » ?
Même celui qui doutait, et après pourtant que le sens a été précisé, a finalement renoncé à défendre l’absence d’accord devant l’autorité des trois grands maîtres. C’est tellement bien joué qu’on peut se demander s’il n’est pas dans leur camp, pour mieux afficher que même le plus récalcitrant peut et doit plier. Ou alors il a abandonné par lassitude, ou par crainte, car il sait que d’autres ont tenté de s’opposer, et un jour ont totalement disparu sans explication.
Si vous insistez, vous aurez droit à « je n’ai jamais dit ça », « c’est ce que j’ai toujours dit », à une citation du Prophète (l’Académie), ou à des mots inventés pour définir et justifier a posteriori des concepts apparus par erreur (mais cela c’est déjà un peu le principe de la grammaire française).
Si vous voulez rester pure, évitez de trop traîner dans le coin. Sinon, bienvenue dans le nouveau monde.

Luxembour Membre actif Répondu 6 jours auparavant
Ajouter un commentaire
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.