adjectifs

Répondu

Bonjour,

Je souhaiterais savoir si les mots en gras soulignés dans les phrases suivantes sont bien des adjectifs qualificatifs :

Les faits relatifs à cette apparition , consignés aux divers livres de bord, s’ accordaient assez exactement sur la structure de l’ objet
– l’ existence d’ un tel monstre….
– À prendre la moyenne des observations faites à diverses reprises….

Je vous en remercie !

Ingrid

ingrid Maître Demandé le 3 mars 2021 dans Accords
5 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Les faits relatifs à cette apparition , consignés aux divers livres de bord, s’ accordaient assez exactement sur la structure de l’ objet
Consignés est un participe passé et non un adjectif qualificatif.
(Si on peut dire que la forme du participe passé d’un verbe  est adjectivale, il n’est pas pour autant toujours assimilable  à un adjectif qualificatif)*
La phrase équivaut à  : Les faits relatifs à cette apparition , qui étaient consignés aux divers livres de bord, s accordaient assez exactement sur la structure de l’ objet
Le participe passé appartient donc à un temps composé avec ellipse du sujet et de l’auxiliaire.

C’est la même chose pour le participe passé ci-dessous :
À prendre la moyenne des observations faites à diverses reprises…. = À prendre la moyenne des observations qui ont été faites à diverses reprises

*Voici un participe passé qui est assimilable à un adjectif qualificatif :
Elle portait un manteau sale et usé. : le participe passé est ici exactement sur le même plan que « sale » qui lui , est un adjectif qualificatif.

Tara Grand maître Répondu le 3 mars 2021

Merci Tara pour cette mise au point.

Néanmoins, je trouve cette distinction un peu académique (disons superflue).

On pourrait très bien écrire :

Les faits consignés aux divers livres de bord s’ accordaient assez exactement sur la structure de l’ objet.

Elle portait un manteau sale et (qui était) usé.

Si vous avez des cas ou la distinction entre PP avec élision de l’auxiliaire et adjectif qualificatif est  significative (qui jouerait sur l’accord, ou sur un contresens, ou sur la syntaxe…) je suis preneur.

Et si  vous avez autre chose à faire que de répondre à ma question tarabiscotés, je comprendrais !

Bien à vous

le 3 mars 2021.

Bonjour Ingrid,

Consignés et faites sont des participes passés utilisés sans auxiliaires, et peuvent être assimilés à des adjectifs.
Dans le cas que vous citez, tel est bien adjectif (pouvant être remplacé par semblable).

Marcel Maître Répondu le 3 mars 2021

Merci beaucoup à Marcel et Tara.
Le problème est donc plus complexe que je ne le pensais !
À très bientôt,

ingrid Maître Répondu le 3 mars 2021


Votre remarque est judicieuse et les miennes très insuffisantes.

Il est vrai qu’on peut toujours ajouter « qui + être » devant un adjectif puisque la relative, comme le GN ou l’adjectif est une expansion du nom.

Il faut plutôt s’intéresser à la structure de la phrase qui est constituée de deux propositions :
Les faits consignés aux divers livres de bord s’ accordaient assez exactement sur la structure de l’objet
Cette phrase  complexe a pour origine deux phrases
1 Les faits s’accordaient assez bien à la structure de l’objet.
2 On avait consigné ces faits aux divers livres de bord –> transformation passive  : qui étaient consignés … par 0
(agent non exprimé)
Quand on a subordonné la 2 à la 1, on en a supprimé le sujet et l’auxiliaire.
Consignés aux divers livres de bord est une subordonnée participiale.

Le choix aurait pu être différent et on aurait pu subordonner avec une conjonction  de subordination :
Les faits, qu’on avait consignés aux divers livres de bord, s’accordaient …
Ou avec  un pronom relatif :
Les faits qui avaient été consignés aux divers livres de bord, s’accordaient

Autre exemple :
Les enfants, bouleversés par la nouvelle, se taisaient.
Les enfants se taisaient
Les enfants étaient bouleversés par la nouvelle –
qui est la transformation passive de :  la nouvelle avait bouleversé les enfants
Il y  a d’ailleurs, une relation de cause à effet entre les deux propositions

On voit par ces exemples que le rôle de leur participe passé  n’est pas du tout un rôle d’adjectif qui serait de qualifier ou de déterminer un nom, mais le rôle d’un verbe dont l’auxiliaire et le sujet sont absents : ils sont le prédicat d’une proposition qu’on appelle participiale.

Si bien que l’accord se fait selon la règle du participe passé, et comme l’auxiliaire sous-entendu est « être », il y a accord avec le sujet, sous-entendu lui aussi.

Tara Grand maître Répondu le 4 mars 2021

Merci Tara pour cette éclairante explication.

Marcel Maître Répondu le 4 mars 2021
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.