Adjectifs utilisés comme noms / chacun / la tête qu’il a faite. Avis de l’Académie

Bonjour,
Je soumets quelques réponses que j’ai eues d’une personne de l’Académie à propos de certaines quesrions à propos desquelles il y avait eu des doutes.
Le point A concerne les adjectifs utilisés comme noms. Selon l’Académie, les phrases du genre « les avides du pouvoir ou les étroits d’esprit n’ont pas leur place ici » sont à éviter. Les adjectifs pas référencés comme noms ne peuvent être utilisés comme tels. Question de Christian 🙂
Le point B concerne l’accord avec « chacun ». Si « chacun » est avant le participe, les deux accords sont possibles. Il y avait des doutes à cette question.
Par exemple :
– Ces gens seront assistés chacun d’un avocat
Mais :
– Ces gens seront chacun assisté (ou assistés) d’un avocat
Le point C concerne l’accord « de tête » avec l’auxiliaire avoir. J’avais vu dans un post sur ce site que les avis étaient partagés quant à l’accord.
Par exemple :
– La tête qu’il a faite
– Les têtes qu’on faites ces hommes.
Il faut bien accorder.

« Monsieur,

A. La transformation de certains adjectifs en nom a été validée par l’usage ; il me semble préférable de s’en tenir à ceux-là. Si les dictionnaires ne signalent pas que tel adjectif peut être nom, on évitera cette transformation.

B. Si on place chacun avant le participe, on peut accorder au singulier ou au pluriel. Si chacun est placé après le participe, on accorde au pluriel.

C. On fait l’accord, même si ce point est discuté, certains faisant la distinction entre le sens propre et le sens figuré de faire.

Cordialement,

Patrick Vannier

J’espère rendre service ! 🙂

Tony Grand maître Demandé le 9 juillet 2018 dans Accords

Merci

le 9 juillet 2018.

Bref, pour « chacun », le pluriel se conçoit parfaitement…qui va se souvenir de l’ordre des mots ,
Pour les adjectifs non substantivés, c’est un peu normal « les avides », ça choque l’oreille.
J’apprécie aussi la nuance à propos de la tête qu’il a fait/faite et notamment l’emploi au sens figuré.

le 10 juillet 2018.

Merci Tony pour ces informations de « première main » 😉 J’en prends bonne note, en particulier pour ce qui concerne les adjectifs substantivés. Je reste toutefois sur un doute, dans une phrase comme celle que je citais l’autre jour j’aime beaucoup les musiques gaies, un peu moins les tristes, si tristes doit être considéré comme un substantif précédé de l’article défini les (ce qui serait donc fautif, ou du moins à éviter, selon l’Académie), ou si l’on peut considérer qu’il reste adjectif, les jouant alors le rôle de pronom (mis pour les musiques).

7 jours auparavant.

Bonjour Christian,
Avec plaisir ! 🙂
Quant à votre phrase « j’aime les musiques gaies, un peu moins les tristes » je pense que votre deuxième hypothèse est correcte. « tristes » doit rester adjectif et « les » doit jouer le rôle de pronom. Sinon, on peut considérer ellipse de « musiques » car il est déjà exprimé en début de phrase. Quoi qu’il en soit, je préfère ne pas répéter « musiques » car ça ferait lourd.

7 jours auparavant.
Ajouter un commentaire
0 réponse(s)
 
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.