Accords PPassé verbes similis pronominaux – rappeler / se rappeler

Bonjour,
Une énième questions sur les accords du participe passé chez les verbes pronominaux, désolé 🙂

En ce qui concerne les « essentiellement pronominaux » comme se suicider ou s’extasier, c’est clair, ça s’accorde.

En ce qui concerne les « accidentellement pronominaux » comme les verbes classiques qui ne changent pas leur sens, laver / se laver, lancer / se lancer, pas de problèmes non plus, on applique la règle du participe passé avec avoir, on vérifie la position du COD s’il existe et on applique si le COD se trouve devant.

Mais je veux parler de ceux que je nomme les similis essentiellement pronominaux : ceux qui existent sous les deux formes, avec ou sans se et qui sont essentiellement pronominaux de par leur sens.
Je trouve que les détecter est compliqué. J’ai trouvé cette définition : « Les verbes essentiellement pronominaux sont ceux qui n’existent qu‘à la forme pronominale ou dont le sens change à la forme pronominale (attendre/s’attendre). « 

On donne souvent comme exemple s’apercevoir / apercevoir, l’un a le sens de « se rendre compte » et l’autre de « entrevoir, regarder ».
Dans cette liste :
– Certains sont assez clairs pour moi car ils ont des sens bien différents que je perçois comme attendre/s’attendre ou résoudre/se résoudre
– Certains sont carrément mystiques comme « se servir », car avec la même forme « se servir » il peut avoir plusieurs sens, et c’est en fonction du sens que l’on détermine s’il est essentiellement pronominal, j’ai retenu la phrase mnémotechnique « elle s’est servi du gâteau et pour cela elle s’est servie du marteau » histoire de faire passer la pilule mais bon c’est pas Byzance
– Le dernier qui m’a posé problème c’est rappeler / se rappeler. Je vois la phrase de test « elle s’est rappelé » je me dit « Ah voilà encore un verbe qui change de sens en passant pronominal, car rappeler c’est faire de nouveau appel et se rappeler c’est plutôt se souvenir donc bingo ça correspond à ma définition précédente qui dit « 
Les verbes essentiellement pronominaux sont ceux  […] dont le sens change à la forme pronominale (attendre/s’attendre). « 

Donc j’écris « elle s’est rappelée » et là on me dit que : non, la bonne forme est « elle s’est rappelé », même si se rappeler change de sens, ce n’est pas un verbe essentiellement pronominal.

Donc je suppose que la définition ci-dessus est fausse ?
Ailleurs sur internet je trouve cette liste : « Les principaux verbes pronominaux n’ayant pas le même sens à la forme non pronominale sont : s’apercevoir de, se douter de, se jouer de, se prévaloir de, s’attaquer à, s’attendre à, se ruer, se saisir, s’ennuyer, se plaindre, se servir, se faire, etc. »

Voilà, pourriez-vous m’aider à comprendre un peu cet imbroglio ?

Nightfox Débutant Demandé le 29 novembre 2020 dans Accords
8 réponse(s)
 

Bonsoir,

Vous devriez lire ceci.
Et cela.

Prince Grand maître Répondu le 29 novembre 2020

Tout ce que vous dites est juste et je pense que vous en êtes au stade des experts : on tâtonne, on se trompe et à la fin c’est juste.
Voici un petit point :
Les verbes pronominaux autonomes :

Ils ont un sens différent de leur sens non pronominal et s’accordent toujours avec le sujet.
Ex : apercevoir = voir à peine ; s’apercevoir = se rendre compte

S’attaquer à, S’attendre à , S’aviser de
S’apercevoir de quelque chose,
Se mettre en tête l’idée singulière de ;

Se défier de : défier (se) v.pr.

Se départir de : se séparer de qqch, y renoncer , l’abandonner (convient pour une idée)
Départir : donner qqc en partage, accorder, attribuer
Se douter de (déjà vu)
S’éloigner de : se détacher de quelqu’un : Je sens qu’il m’échappe, il doit avoir d’autres intérêts ailleurs.

S’échapper de /

S’ennuyer : éprouver de l’ennui, de la lassitude

Se jouer de  qq : tromper quelqu’un,  le dédaigner

Se plaindre S’en prendre à qqu’un : attaquer, accuser qqu’un

Se prévaloir de : Mettre quelque chose en avant pour en tirer avantage : Elle s’est prévalue de son ancienneté.

Se refuser à : ne pas accepter, se priver de, s’abstenir (se refuser à quelqu’un : refuser d’avoir des relations intimes avec qqun

Se résoudre à : décider de  faire ou d’accepter quelque chose

Se taire : ne pas parler

se saisir de : prendre, s’emparer de, s’approprier

se servir de : utiliser

joelle Grand maître Répondu le 29 novembre 2020

Très bien, donc pas de méthode miracle pour les reconnaître autre que les apprendre par cœur alors ?

Nightfox Débutant Répondu le 29 novembre 2020

Non en effet, juste les catégoriser par leur définition.

le 29 novembre 2020.

En  ce qui concerne l’accord du pp de se rappeler (verbe cité  dans l’intitulé de la question) : 

Se rappeler qqch.  Elle s’est rappelé avoir pleur
é (se est COI, avoir pleuré est COD placé après le pp → pas d’accord).
Se rappeler au bon souvenir de qqn. Elle s’est rappelée à son bon souvenir (se est COD placé avant le pp → accord).
Se rappeler au téléphone. Elles se sont rappelées au téléphone  (se est COD  placé avant le pp  ==>accord).

Mais attention ! 
Ils se sont téléphoné ==> « se » est COI , pas d’accord.
Elle s’est souvenue avoir pleuré (se souvenir est un verbe essentiellement pronominal → accord)

Prince Grand maître Répondu le 29 novembre 2020

Les pronominaux suivants ne changent pas de sens et ils ont un COD :
Elle s‘est servi une part de tarte  = elle a servi à elle-même une part de tarte (le verbe n’a pas changé de sens en devenant pronominal) « se » est COI
Elle s’est rappelé son enfance = elle a rappelé son enfance à elle-même « se » est COI attention
(le verbe « rappeler », même non pronominal a deux sens)

Une façon simple de trouver le COD consiste à remplacer l’auxiliaire être par l’auxiliaire avoir et à poser la question habituelle verbe + qui? ou verbe + quoi?

Les essentiellement pronominaux n’ont jamais de COD
Elle s »est aperçue de son erreur
Elle s’est servie d’un marteau  (le verbe a changé de sens en devenant pronominal
Elle s’est plainte d’avoir été oubliée (elle a affirmé, porté l’accusation de)
Elle s’est tue

—–

J’aurais donc écrit aussi (Joëlle) : elle s’est mis en tête une drôle d’idée = elle a mis en sa tête une drôle d’idée  (le sens ne change pas)

Tara Grand maître Répondu le 29 novembre 2020

Oui, ce n’est pas elle qu’elle a mis dans sa tête!

le 29 novembre 2020.

Comme c’est dans le cadre d’un examen je souhaitais une méthode de reconnaissance infaillible mais il faut croire qu’il n’en existe pas.

J’ai trouvé quelques réponses sur le net une fois que j’ai trouvé la (et même « les » car il y en a plusieurs qui vont mieux que mon simili-essentiellement pronominaux) dénominations qui conviennent, à savoir que ce sont des verbes pronominaux « subjectifs » ou « irréfléchis » ou bien encore « de sens indistinct« .

Comme il est écrit dans la banque de dépannage linguistique : « Les verbes pronominaux de sens indistinct sont ceux pour lesquels il est difficile de départager la part d’activité et la part de passivité du sujet. »
Par ici :http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?th=2&id=2956
Cette belle phrase me conforte dans le fait que ce soit un réel problème mais ça ne m’avance guère 😀

Il est dommage qu’à part les apprendre par cœur ou bien les connaître à force de les faire soit la seule méthode, une bonne partie de ces verbes possèdent une particule mais malheureusement pas l’entièreté et on ne peut donc se baser là-dessus pour les détecter. Il n’y a pas non plus de question type « quoi ? » ou « de qui, de quoi » qui permette de faire un tri à 100% juste.

J’ai trouvé ces petits exercices utiles : http://www.visezjuste.uottawa.ca/pages/grammaire/pp_exercices_supp_2.html

Nightfox Débutant Répondu le 30 novembre 2020

  « Les essentiellement pronominaux n’ont jamais de COD, dixit Tara.

Tara, faites attention !  ^^  🙂

Les verbes essentiellement pronominaux  ne s’emploient qu’à la forme pronominale : s’abstenir, s’acharner, se dédire, se départir, se désister, s’ébattre, s’efforcer, s’emparer, s’enquérir, s’entremettre, s’éprendre, s’évader, s’évanouir, s’évertuer, se méprendre, se pâmer , se repentir, se souvenir , etc. 
S’arroger est le seul verbe de ce type à avoir un objet direct : Elle s’est arrogé le droit de commander. 

 

 

Prince Grand maître Répondu le 29 novembre 2020

Comme c’est dans le cadre d’un concours j’aurais souhaité un moyen infaillible de reconnaître ces verbes mais apparemment il y en a pas à part les apprendre.

J’ai trouvé la définition qui correspond à ces verbes (mieux que simili-essentiellement pronominal 🙂 ) : « Subjectifs« , « irréfléchis » ou bien encore « indistincts ».
Le court paragraphe qui leur est consacré est là sur la banque linguistique : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?th=2&id=2956

Les verbes pronominaux de sens indistinct sont ceux pour lesquels il est difficile de départager la part d’activité et la part de passivité du sujet.

Quelques exercices pratiques intéressants également : http://www.visezjuste.uottawa.ca/pages/grammaire/pp_exercices_supp_2.html

Merci pour vos réponses illustrées et votre aide les grands maîtres 🙂

Nightfox Débutant Répondu le 30 novembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.