Accorder avec « son » ou « leur » ?

Bonjour, précieux amis !

C’est une question liée à la poésie que je vous confie aujourd’hui…
Dans la phrase :

Un foisonnement bigarré de tulipes raides et fières cherchait à vaincre, par l’intarissable floraison des calices inodores, son impossible permanence.

Vaut-il mieux accorder « l’impossible permanence » avec le « foisonnement » ou bien avec les « tulipes » ?

Les deux solutions me semblent correctes, mais je ne voudrais pas faire de faute à ce niveau.

Merci par avance de partager votre ressenti poétique !

Plumedelle Amateur éclairé Demandé le 15 janvier 2021 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 

En effet les deux solutions sont correctes.

La phrase me semble déjà très abstraite, ce qui est encore accentué par le singulier.
Un foisonnement bigarré de tulipes raides et fières cherchait à vaincre, par l’intarissable floraison des calices inodores, son impossible permanence.
Le choix du pluriel demanderait une légère modification :
Un foisonnement bigarré de tulipes raides et fières cherchaient à vaincre, par l’intarissable floraison de leurs calices inodores, une impossible permanence.

Vous seule voyez, en prenant en compte les effets de rythmes et des sonorités.

Tara Grand maître Répondu le 15 janvier 2021

Bonjour  Tara !

Merci pour votre réponse qui apporte des éléments intéressants.

Je retiens le singulier (« cherchaient » au pluriel peut déranger) avec la formule « UNE impossible permanence » – plus large que « SON impossible permanence » –  qui lève toute ambiguïté.

Encore merci pour votre soutien éclairé !
Je vous souhaite une agréable journée…

☼ Krystel

Plumedelle Amateur éclairé Répondu le 15 janvier 2021

Merci! Vous aussi passez une belle journée !

le 15 janvier 2021.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.