Accorde t’on prochain dans la phrase : du 1er au 10 mai prochain(s) ?

Accorde t’on prochain dans la phrase : du 1er au 10 mai prochain(s) ?

mz Débutant Demandé le 29 juin 2018 dans Accords

accorde-t-on

le 29 juin 2018.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

3 réponse(s)
 

Bonjour mz.

« Prochain » s’accorde selon la règle générale de l’accord de l’adjectif, donc avec les noms auxquels il se rapporte : prochains.

PhL Grand maître Répondu le 29 juin 2018

Voir ma réponse. Cette règle fait partie des exercices du module Excellence du certificat Voltaire…

le 29 juin 2018.

Je partage l’avis de Phl. Chambaron votre règle s’applique pour le nom, pas l’adjectif. L’adjectif doit toujours s’accorder en genre et en nombre avec les noms auxquels il se rapporte, quel que soit le déterminant. Voir ma réponse .. 🙂

le 29 juin 2018.

@Tony
Je ne comprends pas que vous acceptiez la règle pour un substantif et non pour un adjectif qui s’y rapporte et s’accorde donc avec lui.
Diriez-vous ou écririez-vous : Du premier au dernier arguments grammaticaux, cette thèse est insoutenable ? Je ne le pense pas.
Mais je reconnais que le fait d’utiliser une date induit en erreur :   « 15 mai » est une abréviation particulière de date dans laquelle quinze est un ordinal (comme premier). Il s’agit en fait du « quinzième jour du mois de mai ». Le véritable accord est fait avec jour, ni avec quinze, ni avec mai.

le 29 juin 2018.

Bonjour Chambaron,
Je viens de voir votre réponse, je ne l’avais point vue 🙂.
Votre exemple « du premier au dernier arguments grammaticaux » est correct mais n’est pas à privilégier. En effet, Grevisse écrit, à ce sujet, §499 : « Dans tous ces cas, le nom qui n’est exprimé qu’une seule fois reste au singulier (s’il était au singulier dans la formulation complété, cela va de soi). ». Dans votre exemple, j’écrirais « du premier au dernier argument grammaticaux ».
Le nom n’est exprimé qu’une fois donc singulier et l’adjectif s’accorde au pluriel car il se rapporte aux arguments.

le 1 juillet 2018.

Attention, l’accord est particulier car il faut différencier deux formes :
— Il restera ici les 1er et 10 mai prochains : on a deux dates différentes ;
— Il restera ici du 1er au 10 mai prochain : il s’agit de la période et c’est la forme abrégée de « Il restera ici du 1er (jour du mois de mai prochain) au 10 mai prochain. »
C’est subtil mais finalement assez logique . Vous écrirez ainsi : Du premier au cinquième siècle sans accorder siècle au pluriel.

Chambaron Grand maître Répondu le 29 juin 2018

Bonsoir,
Étant donné qu’il s’agit de l’adjectif, « prochain » sert d’adjectif ici, il peut être au pluriel.
Vous avez le choix entre :
– Du 1er (mai prochain) au 10 mai prochain
ou
– Du 1er (mai) au 10 mai prochains
Dans la première phrase, vous faites ellipse de « mai prochain », ce qui justifie le singulier de l’adjectif. Dans la seconde, vous faites seulement ellipse du nom (mai) et vous accordez « prochain » au pluriel car il n’est pas sous-entendu. Vous utilisez le pluriel pour préciser qu’il se rapporte aux deux dates.
Ne pas confondre l’adjectif avec le nom. Il est évident qu’on écrira :
– Du premier au cinquième siècle (siècle au singulier car le déterminant est au singulier)
Mais :
– Des premier au cinquième siècles (siècles au pluriel car le déterminant est au pluriel)
J’avais déjà posé ce genre de question à l’Académie quant à l’accord du verbe avec ce type de phrase.
Par exemple :
– Je serai absent du 15 au 30 mai qui suit
ou :
– Je serai absent du 15 au 30 mai qui suivent
La personne de l’Académie m’a répondu que ces deux accords sont possibles. Dans la première on fait ellipse de « mai qui suit » et dans la seconde on accorde avec l’ensemble. Ce qui laisse une marge de manœuvre .. 🙂

Tony Grand maître Répondu le 29 juin 2018

Je ne vois pas où est l’ellipse de « mai qui suit » dans votre première phrase….encore un académicien surpris en pleine sieste.!

le 30 juin 2018.

Bonjour Joëlle,
L’ellipse est là, entre parenthèses :
– Je serai absent du 15 (mai qui suit) au 30 mai qui suit
Vous êtes trop avertie pour ne pas l’avoir vue 🙂

le 30 juin 2018.
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.