Accord verbe pronominal

Bonjour,

J’ai un doute sur l’accord de « s’être terminé » dans cette phrase : une location de voiture qui s’est terminé par un sur-classement.
Est-ce un verbe pronominal autonome ou un verbe pronominal de sens passif ?

Merci

MarineC69 Érudit Demandé le 19 décembre 2020 dans Accords

j’aime bien votre photo…
s’est terminée, il faut accorder « ée »

le 19 décembre 2020.

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

5 réponse(s)
 

une location qui s’est terminée.
je dirais : pronominal de sens passif.
ce n’est pas la location qui termine…

joelle Grand maître Répondu le 19 décembre 2020

Merci =)

MarineC69 Érudit Répondu le 19 décembre 2020

Pronominal autonome (c’est-à-dire essentiellement pronominal dans ce sens).
L’aventure se termine bien = l’aventure finit bien = l’aventure prend fin de façon heureuse.
Personne ne termine l’aventure.

Adrian Grand maître Répondu le 19 décembre 2020

Pour un autonome, il faut que le sens change, or là il ne change pas (finir =terminer).
pour un verbe de sens passif, le sujet ne fait pas l’action mais la subit : la salle s’est vidée, personne ne vide. donc il me semble que vos arguments ne tranchent pas franchement en faveur de l’autonome (pour lequel le pronom n’est pas analysable).

le 19 décembre 2020.

Re Marine. Complément après le commentaire de Joëlle, puisque, apparemment,  je n’ai pas été assez clair.

Que les verbes « se vider » ou « se terminer » soient « de sens passif », c’est un point de vue subjectif qui nous est indifférent, car la connotation sémantique de tel ou tel verbe n’importe pas dans l’analyse syntaxique, et vous ne devez jamais vous poser cette question. De nombreux verbes ont un « sens passif » : supporter, subir, s’ennuyer, se lasser… et leur sujet n’en est pas moins agent syntaxique. « Commencer » serait de sens actif, et « se terminer » serait de sens passif ? Les vacances commencent en mai et se terminent en septembre. Les deux verbes sont construits parallèlement, et l’opinion qu’on peut avoir de leur sens n’est en rien un critère syntaxique. Vous devez juste constater qu’ils sont ici intransitifs, qu’ils ont un sens en eux-mêmes, que leur agent syntaxique est leur sujet, bref qu’il n’y a dans votre phrase aucune indication de forme pronominale passive. L’un est pronominal et l’autre non, et alors ?

Dans l’absolu, un « verbe pronominal de sens passif » n’existe pas. C’est dans une phrase que vous devez analyser sa construction, pronominale ou non, et sa forme, passive ou non. Autant que possible, n’utilisez donc jamais l’expression « verbe pronominal de sens passif », mais « forme pronominale passive d’un verbe transitif direct« . Je l’appellerai ci-dessous « pronominal passif ».

Repérer un « pronominal passif », c’est demander si la construction pronominale reflète une forme passive et un agent non exprimé :
– Ce livre se lit vite, on lit ce livre vite : pronominal passif
– La tour se voit de loin, on voit la tour de loin : pronominal passif
– À cette étape, ce voyage se termine normalement en trois jours, on termine normalement ce voyage en trois jours : pronominal passif
– Le voyage de l’oiseau se termine, on termine le voyage de l’oiseau ????
– Le lapin se vide avec un couteau, on vide le lapin avec un couteau : pronominal passif
– La salle se vide doucement, on vide la salle doucement ????
On voit que les verbes « se terminer » et « se vider », en tant qu’ils existent à l’infinitif comme verbes pronominaux sans l’action d’un agent implicite extérieur, même s’il existe par ailleurs une forme active transitive directe de ces verbes, se comportent comme des verbes essentiellement pronominaux. Il y a plusieurs façons de nommer cela, mais dans une classification essentiel/accidentel/autonome/passif [combien de choix, et lesquels, avez-vous dans votre exercice ?], nous sommes en plein dans la catégorie « autonome » : je m’ennuie le dimanche, la branche se casse toute seule, la location se termine en juin, la salle se vide doucement.

Vous voyez que « terminer » et « se terminer » sont fondamentalement deux verbes différents. Le premier est transitif et signifie « mettre fin à », le second est pronominal intransitif et signifie « prendre fin ».

Bien évidemment vous avez noté que le pronom « se » n’est pas analysable, car les vacances ne terminent pas elles-mêmes, non plus que le contrat de location se termine lui-même.

Cochez donc la case : « verbe utilisé pronominalement parce que cette construction lui confère un rôle syntaxique et sémantique différent de celui du verbe transitif existant parallèlement, sans pour autant que le sujet cesse d’être agent syntaxique du verbe ». On l’abrège en « pronominal autonome ». On le simplifie en « verbe forcément pronominal dans cette acception« .

Adrian Grand maître Répondu le 19 décembre 2020

En effet Adrian. Votre explication est très claire. Se terminer a un autre sens que terminer.
Les vacances se terminent demain = les vacances finissent/ cessent demain.
Se terminer, finir, cesser, ces verbes, qu’on peut dire synonymes ici, sont intransitifs et n’acceptent pas de COD.
Le pronominal s’achever ne peut donc pas être, de sens passif.

Tara Grand maître Répondu le 20 décembre 2020
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.