accord verbal

Répondu

Dans un texte on parle d’une géométrie originelle qui serait en nous :

Cette géométrie originelle est en nous et nous l’avons oubliée  à mesure que le mental s’imposait. Cependant, cette période est révolue.

La phrase me semble bizarre. J’aurais plutôt écrit : Cette géométrie originelle était en nous, mais au fur et à mesure que le mental s’imposait, nous l’oubliions / que le mental s’est imposé, nous l’avons oubliée.

Je suis un peu en panne. Pourriez-vous m’aider ?

Zully Grand maître Demandé le 26 novembre 2017 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour Zully.

En écrivant « cette géométrie originelle est en nous », on cherche à dire que cette géométrie, qui existe depuis l’origine des temps, est innée et nous l’avons donc tous à la naissance. Aussi, si on l’oublie, elle ne disparaît pas.
Il est donc logique, si mon interprétation est correcte, d’utiliser le présent de l’indicatif. Il s’agit d’une réalité, d’un fait qui ne change pas malgré l’oubli.

En utilisant le passé, « cette géométrie originelle était en nous« , cela implique qu’elle a existé mais qu’elle a disparu. Or l’oubli ne fait pas disparaître quelque chose de la réalité, mais seulement de la mémoire.

PhL Grand maître Répondu le 26 novembre 2017

Je vais vous suivre, PhL. C’est vrai, l’oubli ne fait pas disparaître quelque chose de la réalité. Je vais méditer là-dessus. Je vous remercie.

Zully Grand maître Répondu le 26 novembre 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.