Accord participe passé et subordonnée relative

Répondu

Bonjour à tous,
Me revoilà, encore et toujours (et à jamais sûrement!), avec mes sempiternelles questions concernant les accords du participe passé.

Voici la phrase qui me torture : Cette jeune fille, que j’ai cru idiote, se révèle pleine de surprises.
Il me semble que le verbe croire reste comme tel car ce n’est pas la jeune fille que j’ai crue mais j’ai cru que la jeune fille était idiote.

Mon raisonnement est-il correct ? quel rôle a, dans ma phrase, « que j’ai cru idiote » placé entre virgule ?

Merci à tous pour votre aide.

abering Érudit Demandé le 4 décembre 2019 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonsoir,

Ici, cru est précédé du pronom relatif que, qui est C.O.D., et suivi d’un attribut (idiote) de ce complément.
Dans ce cas, on peut accorder le PP ou le laisser invariable (quand on pense au groupe formé par le nom ou le pronom et l’attribut). ==> Cette jeune fille, que j’ai cru(e)  idiote, se révèle pleine de surprises.

Que j’ai cru(e) idiote est une proposition subordonnée relative.

Prince Grand maître Répondu le 4 décembre 2019

Merci à tous les deux pour vos réponses.  Je me suis donc laissé distraire par ces virgules qui ne changent en rien, ici, la fonction du pronom relatif.
Ayme : je trouve que contrairement à celui (ou celle) qui a voté négativement, votre réponse complète très bien celle de Prince.
Bonne soirée à tous.

abering Érudit Répondu le 4 décembre 2019
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.