Accord participe passé et question combien

Bonjour,
Dans la phrase suivante : « Il m’a offert deux cent trois roses : c’est le nombre de jours que nous avons passés ensemble », pourquoi y-a-t-il un « s » au participe passé alors que le COD répond à la question « combien » et non « quoi » ?
Merci !
Armelle

ArmelleTC Membre actif Demandé le 18 janvier 2022 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

6 réponse(s)
 

c’est le nombre de jours que nous avons passés ensemble : passés s’accorde avec « jours », ce sont les jours que l’on a passés (accord selon le sens).

joelle Grand maître Répondu le 18 janvier 2022

Merci Joëlle !

ArmelleTC Membre actif Répondu le 30 janvier 2022

…mais dans ce cas, pourquoi est-il préconisé ailleurs dans le même livre : « Les deux heures que ce cours a duré m’ont paru une éternité. » ?
Car dans les deux cas, on répond à la question « combien » (donc cplmt circonst et pas COD), non ?

Isaelle Amateur éclairé Répondu le 10 mars 2022

Bonsoir Isaelle,
À mon sens, c’est lié aux verbes utilisés : certains sont « sensibles » à la question « combien » (verbes  de durée et de mesure : durer, dormir, courir,  peser, coûter, vivre, etc.) et dans ce cas précis, leur participe passé est invariable (mais s’accorde si le complément ne répond pas à la question « combien » mais « quoi »), et d’autres (comme dans « mon » exemple) n’ont pas cette « sensibilité » et s’accordent avec le COD placé devant.
Voilà mon explication, à valider par les experts, évidemment.
Bonne soirée
Armelle

ArmelleTC Membre actif Répondu le 10 mars 2022

merci Joëlle, ce doit être cela l’explication…

Isaelle Amateur éclairé Répondu le 11 mars 2022

… même si j’avais intégré dans ma compréhension de la règle que toute donnée chiffrée induisait le non-accord…

Isaelle Amateur éclairé Répondu le 11 mars 2022
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.