Accord participe passé avec COD placé « au milieu »

Bonjour,

On a tous appris la règle d’accord du participe passé dans le cadre des temps composés : avec avoir, pas d’accord avec le sujet, accord avec le COD s’il est placé avant.
Dans le langage courant, il n’est pas difficile de savoir si le COD est placé avant ou pas. Cependant, en poésie, où l’ordre des mots est largement arrangé, le COD peut se retrouver entre l’auxiliaire et le participe passé. Doit-on alors considérer qu’il est placé avant ou après le verbe ?

La citation d’Horace (de Corneille), semble laisser entendre qu’il faut accorder le participe passé : « Chaque goutte épargnée a sa gloire flétrie » . Or, je me demandais s’il s’agissait d’un choix arbitraire de l’auteur, ou si cet accord était régi par la grammaire.

E__Man.

E__Man Amateur éclairé Demandé le 29 avril 2017 dans Accords

Savez-vous que votre formation en orthographe peut être financée à 100 % par votre CPF ?
Découvrez nos formations éligibles et ne vous posez plus jamais cette question ni tant d'autres !

2 réponse(s)
 
Meilleure réponse

Bonjour E_Man,

La règle est de faire l’accord si le COD est placé avant le participe passé.

Corneille a donc respecté les règles de grammaire, mais il est vrai que cette position du COD est très rarement rencontrée.

PhL Grand maître Répondu le 29 avril 2017

Bonjour,

L’inversion était courante  en poésie au XVIIe siècle.

Le cheval et le loup        La  Fontaine 

Prière pour le Roi Henri le Grand      François de Malherbe.

czardas Grand maître Répondu le 30 avril 2017
Votre réponse
Question orthographe est un service proposé par Woonoz, l'éditeur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire.